Covid-19 : les questions que vous avez posées à Alain Fischer sur les vaccins

Brut.
·1 min de lecture

Pour Brut, Alain Fischer a répondu aux questions que plusieurs internautes lui ont adressées. Nous en avons sélectionné onze premières.

Est-on sûr de ne pas être contagieux lorsqu'on est vacciné, au bout de la première dose ou de la deuxième ?

Alain Fischer : En Israël, où une grande partie de la population a été vaccinée, il y a des données qui montrent que les sujets vaccinés avec deux doses, donc après l'injection de la seconde dose, ne sont plus porteurs ou très, très rarement porteurs du virus, ce qui suggère qu'il y a un effet sur la contagiosité, la transmission si on veut, ce qui est une très bonne nouvelle mais qui a besoin quand même d'être confirmée.

Pourquoi ne se tourne-t-on pas vers les vaccins chinois ou russe ? Est-ce uniquement politique ?

Alain Fischer : Les Russes viennent de soumettre un dossier à l'Agence européenne du médicament pour, potentiellement, qu'il soit utilisé en Europe. Le passage par l'Agence européenne du médicament pour nous est obligatoire (…) Quant aux Chinois, pour l'instant ils n'ont pas soumis de dossier à l'Agence européenne du médicament.

Les vaccins actuels résistent-ils aux variants sud-africain et brésilien ?

Alain Fischer : Ce qu'on observe, c'est qu'il y a une petite perte d'effet, mais il y a un bon effet neutralisant qui persiste.

Comment on va faire quand il y aura, peut-être, d'autres variants ?

Alain Fischer : D'où le fait que sont déjà développés aujourd'hui des vaccins variants, si on veut, qui intègrent la séquence (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi