Covid-19: quels pays ont déjà adopté le pass vaccinal?

·5 min de lecture
Des doses de vaccin - Image d'illustration - Fred TANNEAU © 2019 AFP

Plusieurs pays européens ont déjà franchi le pas, tandis que plusieurs autres gouvernements réfléchissent à utiliser cet outil face à l'explosion du variant Omicron.

Une étape supplémentaire est franchie. Ce mercredi devant les députés, le ministre des solidarités et de la Santé Olivier Véran a défendu l'urgence du projet de loi transformant le pass sanitaire en pass vaccinal, qui a été validé dans la nuit de mercredi à jeudi en commission. Il sera par la suite discuté lundi dans l'hémicycle de l'Assemblée nationale, puis au Sénat à partir du 5 janvier, pour une mise en oeuvre du pass vaccinal le 15.

À partir de cette date, le texte de loi interdit de se faire tester pour avoir un pass sanitaire valable pour 24 heures, et le pass vaccinal sera nécessaire pour accéder "aux activités de loisirs, aux restaurants, aux foires, séminaires et salons professionnels ou encore aux transports interrégionaux." 

Contrairement à la France, d'autres pays, dont la situation sanitaire s'est dégradée bien plus tôt dans l'année, ont déjà fait le choix d'imposer cet outil à leur situation. BFMTV.com fait le point sur l'avancée du pass vaccinal à l'international. 

• Autriche



Le gouvernement autrichien avait décidé de frapper très fort courant novembre et avait marqué les esprits. Face à une explosion des contaminations liée au variant Delta, Vienne avait dans un premier temps imposé un confinement aux seuls non-vaccinés jusqu'au 12 décembre.

Passé cette date, le déconfinement s'est uniquement effectué pour les personnes au schéma vaccinal complet. De plus, un justificatif 2G est également demandé pour certains lieux, pour lesquels un test négatif est également nécessaire. On parle ainsi de régime "2G", "2G+", les "G" font référence aux termes allemands "geimpft, getestet, genesen" qui signifient: "vacciné, testé, rétabli".

En Autriche, ce système est également imposé à la frontière. Contrairement à l'Allemagne, seul un test PCR négatif est recevable, pas les antigéniques, et ce quel que soit le pays de provenance.

• Italie 

Face à la déferlante Omicron, le gouvernement italien a lui-aussi décidé d'agir. Ce mercredi 29 décembre, il a été décidé d'exiger le pass vaccinal dans les transports, les hôtels, les terrasses de restaurants, les foires et congrès ainsi que les piscines et salles de gym.

Ces mesures entreront en vigueur le 10 janvier, selon le décret-loi "introduisant des mesures urgentes pour contenir la diffusion de l'épidémie de Covid-19" adopté lors d'un conseil des ministres présidé par Mario Draghi.

Jusqu'ici, pour prendre le train et l'avion, il suffisait d'être en possession d'un pass sanitaire "de base", qui pouvait être obtenu grâce à la vaccination mais aussi avec un test négatif. La pass vaccinal, baptisé en Italie "pass sanitaire renforcé", s'obtient seulement avec un cycle vaccinal complet ou après guérison du Covid.

• Allemagne 

Le cas allemand est particulier. Pays fédéral, la décision du pass vaccinal est laissé à la discrétion des Länder, les régions allemandes, qui peuvent l'imposer si la situation sanitaire l'impose. 

Ainsi, localement, les rassemblements en intérieur, l’accès aux restaurants, lieux culturels sont réservés aux individus vaccinés ou guéris dès que le seuil d’hospitalisation dépasse 3 malades pour 100.000 habitants, la fameuse règle des 2G.

Dans le même temps, le pass sanitaire est encore accepté pour les employés, mais aussi pour accéder aux hôpitaux et maisons de retraite, sous condition de présenter un test négatif de moins de 24 heures. 

• Irlande

L'Irlande est également l'un des pays a avoir imposé un pass vaccinal sur son territoire. Là aussi, une preuve de vaccination ou bien de rétablissement de la maladie est nécessaire afin d'accéder à plusieurs lieux, dont les cafés, bars et restaurants ainsi qu'aux cinémas et théâtres. 

• République Tchèque

C'est depuis le 18 novembre dernier qu'un pass vaccinal est imposé dans le pays d'Europe centrale. A Prague, pour les restaurants, cafés, bars, clubs, théâtres, salles de spectacle et cinémas, une preuve de vaccination ou de guérison du Covid-19 depuis moins de 6 mois est demandée. 

Dans le même temps, les tests antigéniques et PCR ne sont plus reconnus sauf cas exceptionnels, dont les moins de 18 ans ou les personnes ne pouvant être vaccinées pour raisons médicales.

• Estonie et Lettonie 

Les deux pays baltes ont choisi d'utiliser cet outil afin de circonscrire l'épidémie sur leur territoire. En Lettonie, les commerces non-essentiels ainsi que les établissements culturels et sportifs sont interdits aux personnes qui ne peuvent présenter un schéma vaccinal complet ou d’un rétablissement de la maladie. 

En Estonie, c'est l'accès aux lieux culturels sportifs ainsi qu’aux bars et restaurants qui leur est réservé. 

• Tunisie 

TV5 Monde indique que la Tunisie est le premier pays africain à faire appel à un pass vaccinal, depuis le 22 décembre dernier, qui interdit l'accès à de nombreux lieux aux personnes qui ne sont pas vaccinées ou guéries du Covid-19.

Cependant, la mise en place de cette mesure a été épinglée par plusieurs ONG dont Amnesty International, qui estime que le texte viole "les droits au travail et à la liberté de mouvement comme garanti par le droit international." De plus, la plateforme censée délivrer les fameux pass dysfonctionne depuis plusieurs jours. 

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - Carnet de Santé - Dr Christian Recchia : "Je le crie avec force : la vaccination est une obligation"

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles