Covid-19 : que sait-on des symptômes du variant Omicron, différents de ceux du variant Delta ?

·3 min de lecture
De nombreuses restrictions aux frontières ont été mises en place par plusieurs États afin d'enrayer la propagation du virus suite à l'apparition du variant omicron. (REUTERS)

Alors que le nouveau variant Omicron présente un risque "très élevé" au niveau mondial selon l'OMS, ses symptômes seraient différents du Covid traditionnel et du variant Delta, selon les premières observations.

C'est le nouveau variant qui inquiète le monde. Alors que l'Europe peine à endiguer la nouvelle vague de Covid-19, l'Afrique du Sud a annoncé la découverte d'un nouveau variant préoccupant, le variant Omicron. Il présente un risque "très élevé" au niveau mondial et est "préoccupant", selon l'OMS, en raison de sa forte transmissibilité et d'une potentielle résistance aux vaccins à cause de ses nombreuses mutations, a indiqué le célèbre immunologue américain Anthony Fauci.

S'il n'est pas encore très répandu en Europe et dans le monde, les symptômes présentés par les patients testés positifs à ce variant ont pu être analysés. Interrogée par le Telegraph, le premier médecin sud-africain à alerter les autorités sur les patients atteints du variant Omicron a déclaré que les symptômes sont inhabituels mais légers. Le Dr Angelique Coetzee a déclaré au média britannique qu'elle a soupçonné l'apparition d'un nouveau variant lorsque plusieurs patients de son cabinet sont arrivés au début du mois de novembre avec des symptômes du Covid-19 qui n'avaient pas de sens immédiat.

Fatigue intense, pouls très élevé mais pas d'anosmie

Plusieurs enfants se sont présentés avec une fatigue intense, un pouls très élevé mais aucun d'entre eux n'avait perdu le goût ou l'odorat. "Nous avons eu un cas très intéressant, un enfant d'environ 6 ans, avec une température et un pouls très élevés, et je me suis demandé si je devais l'admettre à l'hôpital. Mais quand je l'ai suivie deux jours plus tard, elle allait vraiment mieux."

VIDÉO - Omicron : "risque très élevé" selon l'OMS, réunion d'urgence des ministres du G7 à Londres

La plupart de ses patients étaient des hommes âgés de moins de 40 ans, dont moins de la moitié n'étaient pas vaccinés, et comportaient en plus d'une forte fatigue des courbatures, une toux sèche, une gorge qui gratte et une minorité présentait une faible fièvre. Selon les premières observations, ce variant n'empêcherait pas d'être asymptomatique.

Des symptômes légers même chez les non-vaccinés

Le Dr. Coetzee tient à rappeler que les informations sur la dangerosité de ce nouveau variant sont encore très peu nombreuses et qu'il faut se méfier même si les symptômes semblent légers. "Je ne dis pas que qu'il n'y aura pas de maladies graves [...] mais pour l'instant, même les patients que nous avons vu qui n'étaient pas vaccinés ont eu des symptômes légers." En revanche, elle précise que ses patients étaient tous en bonne santé et craint que ce nouveau variant frappe durement les personnes âgées ou celles avec des comorbidités telles que le diabète ou les maladies cardiaques.

Identifié pour la première fois au Botswana le 11 novembre, le variant B.1.1.529, dit Omicron, a été détecté au Royaume-Uni, en Belgique, en Italie, en Grande-Bretagne, en Allemagne, aux Pays-Bas, ainsi qu'en Afrique du Sud et à Hong Kong. En France, le ministère de la Santé a annoncé que 8 cas "possibles" ont été détectés.

VIDÉO - Omicron : l'Afrique du Sud demande la "levée des restrictions de voyage"

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles