Covid-19 : une quatrième vague est "probable" mais peut encore être évitée selon Benjamin Davido (VIDEO)

·1 min de lecture

La France va-t-elle connaître une quatrième vague de la Covid-19 ? Depuis plusieurs jours, les indicateurs semblent ne plus être tout à fait au vert, et certains craignent une nouvelle flambée de cas positifs. La raison ? L'arrivée du variant Delta, encore plus contagieux que les précédents, mais aussi le taux insuffisant de personnes complètement vaccinées. Le célèbre épidémiologiste Martin Blachier avait déclaré sur CNews le 16 juin dernier que "la quatrième vague va arriver et elle sera assez importante". Cette dernière sera due à "une bonne recirculation virale par les gens qui n’ont pas été vaccinés", avait-il déclaré. Une point de vue partagé par nombre de scientifiques, dont l’infectiologue Benjamin Davido, invité ce dimanche 27 juin sur FranceInfo.

Comme beaucoup de ses confrères, Benjamin Davido croit à une quatrième vague à la rentrée. Cependant, il voit certains points positifs qui permettraient à la France d’y échapper. "C’est un scénario probable mais aujourd’hui, il faut une dynamique positive", a-t-il déclaré. Selon ce médecin, le pays a un coup d’avance, et le virus a même un "genou à terre". Ce qu’il faut, selon l’infectiologue, c’est "tout faire pour que le virus plie son deuxième genou, et qu’on le double par la droite". Il ne faut dorénavant plus être "dans une peur panique, mais être dans l’action". Une action qui passe notamment par un renforcement de la vaccination, a-t-il poursuivi, soulignant que les vaccins Pfizer et Moderna sont efficaces contre le variant (...)

Lire la suite sur le site de Télé-Loisirs

Philippe Lellouche, son message cash à Anne Hidalgo : "Je ne vous aime pas !" (VIDEO)
"Il parle tout le temps de moi !" : François Hollande évoque la rancoeur de Nicolas Sarkozy à son encontre (VIDEO)
"C'est une femme d'une gentillesse extraordinaire" : Brigitte Macron et Carla Bruni très proches, elles partagent des moments privés qui intriguent beaucoup Nicolas Sarkozy
"C’est la théorie du pot de cornichons" : cette explication douteuse de Marlène Schiappa sur le clash entre Gérald Darmanin et Eric Dupond-Moretti
Thomas Pesquet a pu regarder le match France - Portugal en direct de la station spatiale internationale, il dévoile l'un des avantages de la distance : "On n'est pas spoilés..."

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles