Covid-19 : quatre questions sur la campagne de dépistage massif lancée à Liverpool

franceinfo avec AFP
·1 min de lecture

Au lendemain de l'entrée en vigueur du reconfinement d'un mois, le gouvernement britannique sort les grands moyens. Il a lancé vendredi 6 novembre un programme de dépistage massif et rapide à Liverpool. La ville du nord de l'Angleterre fait partie des plus touchées par la deuxième vague de Covid-19. Les 500 000 habitants de Liverpool sont invités à se faire tester, qu'ils présentent ou non des symptômes.

1Quel est l'objectif de cette campagne ?

Il s'agit de "briser la chaîne de transmission" du coronavirus, selon un communiqué de l'exécutif, alors que le Royaume-Uni est le pays le plus endeuillé d'Europe (plus de 48 000 morts). Selon les autorités, si ce dépistage massif est concluant, il pourra être mené dans d'autres villes pour accompagner le déconfinement, censé commencer le 2 décembre.

"Ces tests aideront à identifier les milliers de personnes dans la ville qui ne présentent pas de symptômes mais qui peuvent contaminer d'autres personnes sans le savoir", a déclaré mardi le Premier ministre britannique, Boris Johnson, selon l'AFP.

"Nous n'avons rien à perdre", a souligné le directeur de la santé publique de la ville, Matthew Ashton, sur la BBC, quelques heures avant le lancement de cette campagne qu'il voit comme une opportunité pour "baisser le niveau d'infection dans la ville" et "sortir du confinement national dans une bien meilleure position".

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi