Covid-19: quatre nouveaux pays concernés par une quarantaine obligatoire pour entrer en France

·2 min de lecture
Photo d'illustration - albert22278 - Pixabay
Photo d'illustration - albert22278 - Pixabay

Matignon a annoncé ce vendredi que le principe de quarantaine obligatoire pour entrer sur le territoire français depuis l'étranger était étendu à quatre pays supplémentaires.

Justifiant évidemment le renforcement des mesures complémentaires de contrôle des arrivées sur le territoire métropolitain par la situation épidémique des pays cités, le cabinet du Premier ministre a déclaré: "Ces mesures s’appliqueront aussi pour les personnes revenant du Bahreïn, de la Colombie, du Costa Rica ou d’Uruguay."

Elles concernaient déjà l’Inde, le Brésil, l’Argentine, le Chili, l’Afrique du Sud depuis le 24 avril puis le Bangladesh, le Népal, le Sri Lanka, les Emirats arabes unis, le Qatar, la Turquie et le Pakistan, depuis le 8 mai.

Systématisation des tests

Dans le communiqué publié par le cabinet du chef du gouvernement, les dispositifs en question sont listés. "La liste des motifs et des catégories de personnes autorisées à venir en France est restreinte, pour l’essentiel, aux seuls ressortissants nationaux, leurs conjoints et enfants, et aux ressortissants de l’Union européenne ou d’un pays tiers ayant leur résidence principale en France", commence le document.

Le texte poursuit: "Le dispositif de test avant l’embarquement est renforcé, en imposant un test PCR négatif de moins de 36 heures (au lieu de 72 heures), ou un test PCR négatif de moins de 72h accompagné d’un test antigénique négatif de moins de 24h. Jusqu’au 17 mai, les tests de moins de 72h seront encore tolérés à l’embarquement." "La réalisation d’un test antigénique est rendue systématique à l’arrivée en France, avant de quitter l’aéroport", ajoute-t-on.

"Chaque personne en provenance de ces pays fait l’objet d’une mise en quarantaine pour 10 jours, décidée par arrêté préfectoral et accompagnée de restriction des horaires de sortie du lieu d’isolement", prévient le communiqué qui achève:

"Un système de vérification est mis en place, avant l’embarquement puis à l’arrivée, de l’existence d’un lieu de quarantaine adapté aux exigences sanitaires et des contrôles du respect de la quarantaine sont effectués au domicile par la police ou la gendarmerie nationales, accompagnés d’un renforcement des amendes en cas de non-respect de l’isolement".

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles