Covid-19 : ce qu’on sait sur Omicron en 10 questions

·2 min de lecture

Contagiosité, immunité, sévérité… voici ce qu’on a appris ces dernières semaines sur le variant Omicron du coronavirus qui remplacera Delta prochainement.

Le variant , détecté en novembre en Afrique du Sud, a déclenché les alarmes du monde entier à cause de son grand nombre de mutations et sa vitesse de propagation. Désormais , il devrait remplacer Delta en Europe dans les semaines à venir. Pour mieux appréhender cette nouvelle menace, les chercheurs du monde entier se sont penchés sur les caractéristiques de ce variant. Sciences et Avenir fait le point sur ce qu’ils ont appris pour le moment.

D’où vient le variant Omicron ?

Ce nouveau variant a été détecté en premier en Afrique du Sud en novembre 2021 (), où il a progressé rapidement, notamment dans la province de Gauteng, la plus urbanisée d'Afrique du Sud, avec Pretoria, la capitale administrative du pays et Johannesbourg, sa capitale économique. Mais il est probable qu’il circulait déjà avant cette date, car il a été détecté aux .

Combien de cas d’Omicron ont été détectés pour le moment ?

Selon le , près de 35.000 cas d’infections par ce variant ont déjà été confirmés par séquençage dans 95 pays du monde au 19 décembre, dont 4.691 en Europe. Selon Santé publique France, 347 cas ont été détectés en France au 17 décembre.

Comment a-t-il émergé ?

Les analyses phylogénétiques montrent qu’Omicron vient d’une lignée différente de celle de Delta, c’est-à-dire qu’il n’est pas un Delta évolué. Les chercheurs imaginent qu’il (possiblement infecté par le VIH, le virus responsable du Sida), chez qui il aurait pu évoluer pendant des mois. Il porte plus de qui interagit avec le récepteur ACE-2 des cellules humaines (contre 9 pour Delta).

Crédits : Laurence SAUBADU, Aude GENET / AFP

Est-il plus transmissible que Delta ?

Le variant Delta était déjà , Alpha (près de 80 % en plus). Cependant, le nouveau variant Omicron semble encore plus transmissible : selon la dernière analyse de risque des variants faite par Santé publique France, des cas d’Omicron serait d’environ 3,4 jours, contre cet été et 16 jours pour la souche originelle lors de l’été 2020. Et selon des données ang[...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles