Le fonds de solidarité supprimé au 30 septembre, mais pas en outre-mer

·2 min de lecture
L'argent donné « aux entreprises ou aux salariés pour protéger le pouvoir d'achat, c'est 80 milliards d'euros », a déclaré Bruno Le Maire avant une réunion à Bercy.

Bruno Le Maire, ministre de l'Économie, a dressé la facture des mesures de soutien pour aider les entreprises face à la crise économique.

Emmanuel Macron avait annoncé que l'État aiderait les Français et les entreprises « quoi qu'il en coûte » face à la crise du Covid-19. Au total, les mesures de soutien en faveur des entreprises se sont élevées à 240 milliards d'euros depuis mars 2020, dont un tiers de subventions et deux tiers de prêts, a indiqué, lundi, le ministre de l'Économie, Bruno Le Maire. L'argent donné « aux entreprises ou aux salariés pour protéger le pouvoir d'achat, c'est 80 milliards d'euros », a déclaré le ministre sur France Inter avant une réunion à Bercy sur le maintien de quelques aides ciblées pour les entreprises en difficultés.

« À cela s'ajoutent des prêts, mais c'est des prêts, ça n'a rien à voir, économiquement, avec des subventions, de l'ordre de 160 milliards d'euros, les prêts garantis par l'État, plus d'autres formes de prêt », a ajouté Bruno Le Maire. Il a rappelé que le fonds de solidarité avait coûté environ 35 milliards d'euros, tout comme la prise en charge par l'État de l'activité partielle, tandis que les exonérations de charges se sont élevées à 10 milliards d'euros. Ce fonds de solidarité pour les entreprises est prolongé en septembre mais sera supprimé définitivement à la fin de ce mois, sauf pour l'outre-mer, a fait savoir Bruno Le Maire.

Il a ajouté que le dispositif de prise en charge des coûts fixes prendra le relais au 1er octobre et sera étendu à toutes les entreprises, alors qu'il était limité à celles réalisant plus d'un million d'euros de [...] 

Lire la suite

Ce contenu peut également vous intéresser :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles