Covid-19: le Québec prolonge "l'alerte rouge" de quatre semaines

Robin Verner avec AFP
·2 min de lecture
Vue d'une rue de Montréal.  - Anne-Sophie Thill
Vue d'une rue de Montréal. - Anne-Sophie Thill

Le Premier ministre du Québec a annoncé lundi un prolongement des mesures restrictives dans les zones en "alerte rouge", dont les régions de Montréal et Québec, pour quatre semaines supplémentaires afin de réduire la propagation du coronavirus qui ne faiblit pas dans la province. "Les mesures qu'on a mises en place dans les zones rouges au début du mois d'octobre, on va les prolonger pour quatre semaines, jusqu'au 23 novembre", a annoncé François Legault, lors d'une conférence de presse.

Entre 800 et 1000 nouveaux cas par jour

Depuis le 1er octobre, les Québécois ont été appelés à ne pas recevoir d'invités à leur domicile. Les bars, restaurants, cinémas, musées et bibliothèques notamment devaient être fermés jusqu'au 28 octobre dans plusieurs régions, passées au seuil d'alerte rouge. Les Québécois doivent "s'en tenir à aller au travail et à aller à l'école", a-t-il dit.

"On voit que les efforts qu'on a faits depuis début octobre ont donné des résultats. On a réussi à atteindre un plateau", a indiqué le chef du gouvernement québécois précisant qu'il se situe "entre 800 et 1.000 nouveaux cas par jour". "C'est déjà une grande victoire", a-t-il ajouté. "En France, hier, il y a eu 52.000 nouveaux cas. Si on fait une règle de trois, c'est comme si le Québec avait eu 6.700 nouveaux cas, pas 800 à 1.000", a souligné François Legault.

Réévaluation dans deux semaines

Le Québec est la province canadienne la plus touchée par l'épidémie avec plus de 100.000 cas et de 6.150 morts (pour 217.000 cas et environ 10.000 morts au niveau fédéral). Le nombre de nouveaux malades quotidiens, autour de la centaine fin août, n'a cessé de grimper depuis dans la province. Le Québec, qui compte plus de huit millions d'habitants, a annoncé lundi 808 nouveaux cas en une journée et 10 morts. "On ne peut pas continuer d'avoir 10 nouveaux décès par jour", a insisté François Legault.

Le prolongement des mesures sera "réévalué" dans deux semaines. En cas de baisse de plusieurs indicateurs comme le nombre de cas et le nombre d'hospitalisations, les mesures pourraient être allégées. Quelque 200 propriétaires de salles de sport ont indiqué lundi, avant l'annonce de François Legault, leur intention de rouvrir leurs portes. Ils s'exposeront à des amendes s'ils le font, a prévenu le responsable politique.

Article original publié sur BFMTV.com