Covid-19 : les publics prioritaires pourront être vaccinés dans "les premiers mois de 2021"

·1 min de lecture

Une fois les premiers vaccins contre le Covid-19 disponibles en France, les publics prioritaires pourront être vaccinés "dans les premiers mois de 2021", a estimé vendredi une responsable de la Haute autorité de santé (HAS), disant "ne pas craindre une pénurie". "On table sur deux ou trois mois pour cette étape de vaccination des personnes qui sont visées prioritairement. Ce serait donc les premiers mois de 2021", a déclaré Elisabeth Bouvet, présidente de la commission technique des vaccinations de la HAS, au cours d'un point presse en ligne.

>> EN DIRECT - Coronavirus : suivez l'évolution de la situation vendredi 20 novembre 

"Les professionnels de santé et les plus à risque de forme grave"

"On n'aura pas immédiatement accès à des doses permettant de vacciner l'ensemble de la population, mais (...) je pense que nous ne nous trouverons pas dans une problématique de pénurie", a-t-elle ajouté, au vu des accords de pré-commande conclus par l'Union européenne avec plusieurs laboratoires. Cette commission technique des vaccinations (CTV) prévoit de publier "vers le 30 novembre" ses recommandations finales sur les publics à vacciner en priorité puis, "probablement vers la mi-décembre", son avis définitif sur l'organisation de la campagne vaccinale, actuellement en cours de consultation publique.

"On n'en est pas à dire qui on va vacciner en priorité, parce que le travail est en cours. Mais (...) il y a quand même un consensus pour dire" que ce sera "les professionnels de sant...


Lire la suite sur Europe1