Covid-19 : «Une psychose infantilisante s’abat sur le pays», déplore Bernard-Henri Lévy

·1 min de lecture

Invité au micro de Sonia Mabrouk sur Europe 1, Bernard-Henri Lévy a réagi aux nouvelles restrictions annoncées hier par le Premier ministre Jean Castex pour endiguer la cinquième vague de l'épidémie. Le philosophe, favorable à la vaccination, fustige ces mesures, qu'il juge "infantilisantes" et totalement "absurdes". 

Des mesures jugées "absurdes" 

"Je ne comprends pas. Pourquoi cette batterie des mesures ? Je trouve ça totalement absurde", a déclaré le philosophe sur Europe 1. Pour Bernard Henri-Lévy, il est nécessaire d'apprendre à vivre avec ce nouveau virus car "il y a toujours eu des virus" et que le "taux de léthalité du coronavirus est minuscule". "Je pense que la situation sanitaire ne justifie pas qu'on rende nos enfants fous, qu'on arrête de nouveau un pan entier de notre économie", a-t-il ajouté, faisant référence à la fermeture des boîtes de nuit pendant quatre semaines. "C'est quand même terrible", s'est-il ému.

 

>> Retrouvez la matinale du jour en replay et en podcast ici

"Quelque chose d'absolument dément"

 

Bernard-Henri Lévy, qui a été l'un des premiers à s'élever contre les restrictions gouvernementales, reste donc sur sa position. "C'est la première fois dans l'histoire des épidémies qu'on voit cette psychose générale et infantilisante qui s'abat sur le pays et sur le monde", a-t-il constaté avant de conclure : "Pour un grand pays adulte comme la France, c'est quelque chose d'absolument dément". Le philosophe s'est néanmoins dit "favorable à la vaccinat...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles