Covid-19: "Une progression fulgurante" en France, alerte Gabriel Attal

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·2 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

"Cette 5e vague, elle démarre de façon fulgurante", a constaté le secrétaire d'Etat Gabriel Attal, invité sur Europe 1, CNEWS et Les Echos.

La progression en cours de la 5e vague de Covid-19 est "fulgurante", a alerté dimanche Gabriel Attal, le porte-parole du gouvernement, mettant toutefois en balance "des éléments qui peuvent nous inquiéter et des éléments qui peuvent nous rendre confiants".

"Cette 5e vague, elle démarre de façon fulgurante", a constaté le secrétaire d'Etat, invité sur Europe 1, CNEWS et Les Echos. En moyenne calculée sur 7 jours (ce qui en donne une vision plus fidèle), le nombre de cas quotidiens a presque doublé en une semaine: il était de 18.189, contre 10.023 le dimanche précédent. Cela représente une progression de 81,4%. Et cette hausse est exponentielle, signe que l'épidémie va vite: avant cela, il avait fallu trois semaines pour que le nombre de cas quotidiens augmente dans les mêmes proportions.

Mais comme lors des vagues précédentes, l'enjeu est de savoir si cette flambée des infections entraînera un afflux massif à l'hôpital. Pour l'instant, ça n'est pas le cas, ce que les autorités attribuent à la vaccination, qui reste très efficace pour empêcher les formes graves de la maladie (même si elle l'est moins contre les contaminations au variant Delta).

Dimanche, 8.038 malades du Covid étaient hospitalisés en France, dont 1.339 dans les services de soins critiques (les cas les plus graves), contre respectivement 6.500 et 1.000 un mois auparavant.

Dimanche, 8.038 malades du Covid étaient hospitalisés en France

"On voit qu'il y a une augmentation très forte des contaminations, mais on sait aussi qu'en France, on a une très large couverture vaccinale (et) on est plutôt en avance par rapport à nos voisins sur le rappel de vaccination", a souligné dimanche M. Attal, vantant la mise en place en juillet du pass sanitaire, alors que "la(...)


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles