Covid-19 : voici les preuves scientifiques en faveur d'une troisième dose de vaccin

·1 min de lecture

Confronté à une augmentation alarmante du nombre d'infections par le variant delta du coronavirus SARS-CoV-2 causant le Covid-19, plusieurs gouvernements européens, dont les gouvernements français et belge, recommandent à présent à tous les adultes une dose de rappel pour la vaccination contre le Covid-19. De son côté, l'Organisation mondiale de la santé (OMS) voudrait plutôt que ce rappel soit limité aux individus à risque, afin de réserver le plus de doses de vaccins possible pour les pays ne disposant pas encore d'une couverture vaccinale d'au moins 70%.

Cette troisième dose est-elle justifiée? Comment l'expliquer? Aidera-t-elle l'Europe à faire face aux nouveaux variants du SARS-CoV-2?

L'érosion de l'immunité vaccinale

Israël a lancé sa campagne de vaccination contre le Covid-19 dès le 20 décembre 2020. Elle a été le premier pays à vacciner complètement près de 80% de sa population de plus de 12 ans. Cette vaccination de masse s'est traduite dès février 2021 par une réduction considérable du nombre de cas d'infection et d'hospitalisations. Cependant, une forte hausse du nombre d'infections symptomatiques par le variant delta du SARS-CoV-2 a été observée durant l'été 2021.

Lire aussi - Covid-19 : pourquoi le variant congolais inquiète aussi en France

Une étude évaluant la protection conférée par une double dose du vaccin BNT162b2 de Pfizer/BioNtech en Israël a documenté une chute importante du taux d'anticorps neutralisants, dont la présence a été clairement corrélée à la pr...


Lire la suite sur LeJDD

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles