Covid-19 : la pression hospitalière poursuit sa décrue

·1 min de lecture

Selon les dernières données de Santé publique France, le nombre de patients hospitalisés atteints du Covid-19 continue de décroitre. Ce mardi, près de 16.088 personnes sont hospitalisées et 2.825 patients sont en réanimation, contre 2.945 hier. Ces dernières 24 heures, 137 décès ont été enregistrés.

Le nombre de malades du Covid-19 hospitalisés en France a continué de diminuer et cette décrue est également observée dans les services de réanimation, selon les données de Santé publique France publiées mardi soir. Les services de réanimation, qui accueillent les cas les plus graves, comptaient 2.825 patients mardi, contre 2.945 lundi. Ce chiffre est passé sous la barre des 3.000 dimanche, pour la première fois depuis fin janvier. Au plus fort de la troisième vague, entre la mi-avril et début mai, il oscillait autour de 6.000 patients.

>> EN DIRECT - Coronavirus : suivez l'évolution de la situation mardi 1er juin

137 décès enregistrés en 24 heures

Le nombre de nouvelles admissions en 24 heures n'étaient pas disponibles sur le site de l'institution. Au total, 16.088 malades du Covid étaient hospitalisés mardi en France, contre 16.596 la veille. Le nombre quotidien de nouvelles admissions était là encore indisponible. A l'hôpital, 137 malades du Covid sont décédés dans les dernières 24 heures, selon l'agence sanitaire, portant le nombre de morts depuis le début de l'épidémie à 109.691.

L'ESSENTIEL CORONAVIRUS

> Réouverture des terrasses : quel risque de contamination au Covid en extérieur ?
> "J'ai peur..." : le syndrome de la cabane, ou la crainte de reprendre une vie normale
> Covid : les pays qui ont fait l'inverse de nous "ont été meilleurs sur tous les fronts"
> Coronavirus : pourquoi un test PCR peut-il être positif un mois après une infection ?
> Réouverture d...

Lire la suite sur Europe1

Ce contenu peut également vous intéresser :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles