Covid-19 : la pression continue de s'alléger dans les hôpitaux

·1 min de lecture

Il y a désormais moins de 18.000 malades dans les hôpitaux français à cause du Covid-19. C'est l'une des indications des derniers chiffres publiés jeudi par Santé publique France. La décrue se poursuit donc, avec un peu plus de 3.200 malades en soins critiques. Plus de 140 décès ont été rapportés en 24 heures.

Le nombre de malades du Covid-19 hospitalisés est passé jeudi sous la barre des 18.000, avec 3.200 personnes en soins critiques, selon les données de Santé publique France. Actuellement, 17.941 patients atteints du Covid-19 sont à l'hôpital, avec 499 nouvelles admissions au cours des dernières 24 heures. Le chiffre, qui avait dépassé les 31.000 au plus fort de la troisième vague, mi-avril, était repassé samedi sous les 20.000 pour la première fois depuis le 27 octobre.

>> EN DIRECT - Coronavirus : suivez l'évolution de la situation jeudi 27 mai

Moins de 150 décès à l'hôpital en 24 heures

Parmi ces malades, 3.206 se trouvent en soins critiques (réanimation, soins intensifs, de soins continus) et 127 personnes y ont été admis en un jour. Au cours des dernières 24 heures, 146 personnes sont décédées à l'hôpital.

L'ESSENTIEL CORONAVIRUS

> Réouverture des terrasses : quel risque de contamination au Covid en extérieur ?

> "J'ai peur..." : le syndrome de la cabane, ou la crainte de reprendre une vie normale

> Covid : les pays qui ont fait l'inverse de nous "ont été meilleurs sur tous les fronts"

> Coronavirus : pourquoi un test PCR peut-il être positif un mois après une infection ?

> Réouverture des terrasses : comment se faire plaisir tout en mangeant équilibré

La vaccination se poursuit par ailleurs : 24.564.418 personnes ont reçu une dose (soit 36,7% de la population totale et 46,8% de la population majeure) et 10.321.847 deux doses (15,4% de la population totale et 19,7% ...

Lire la suite sur Europe1

Ce contenu peut également vous intéresser :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles