Covid-19 : les premiers vaccins supplémentaires sont arrivés en Moselle

L’espoir renait en Moselle : à Metz, dans la clinique Claude Bernard, les vaccinations s’accélèrent ces derniers jours. Le département a reçu une dotation supplémentaire. "J’ai des craintes, j’ai des doutes, et en plus il y aura probablement encore d’autres variants, donc (…) plus tôt on est vaccinés, mieux ce sera", témoigne un patient du centre de vaccination. Avec 30 000 doses de vaccins supplémentaires annoncées dans les prochaines semaines, le département de la Moselle, particulièrement touché par les variants du Covid-19, intensifie ses efforts pour vacciner. "Auparavant c’était toutes les sept, huit minutes, maintenant c’est toutes les cinq minutes", explique ainsi le Dr. Jean-Claude Leguennec, pédiatre retraité, qui est passé de 72 à 90 doses injectées par jour. Pénurie de vaccins sur le territoire Sur le territoire, les doses sont habituellement réparties en fonction du nombre d’habitants qui peuvent prétendre à la vaccination, à savoir la proportion sur chaque département des plus de 75 ans, les professionnels de santé et les personnes vulnérables avec des comorbidités. Pour certains, le problème est ailleurs. "Que la Moselle ait eu 30 000 doses dans l’urgence, après tout pourquoi pas, mais ce qu’il faut regretter actuellement, c’est la pénurie de vaccins sur l’ensemble de la France", commente ainsi le Dr. Jean-Paul Hamon, président d’honneur de la Fédération des médecins de France.