Covid-19 : les premiers effets de la vaccination se font-ils sentir en France ?

Brice Le Borgne
·2 min de lecture

Taux d'incidence, hospitalisations et décès baissent depuis plusieurs semaines chez les personnes âgées. Un effet qui pourrait s'expliquer par le choix, fait par les autorités, de vacciner en priorité les plus de 80 ans, mais qui reste à confirmer dans le temps.

Des courbes enfin à la baisse... pour les plus âgés. C'est une nouvelle qui semble bonne, mais à prendre avec précaution. Depuis le début du mois de février, plusieurs indicateurs de l'épidémie de Covid-19, et plus précisément chez les plus de 80 ans, ont amorcé une décrue en France. L'effet des vaccins ? Probable, jugent les experts, qui appellent toutefois à la prudence.

Vidéo. Protocole sanitaire assoupli pour les résidents d'Ehpad

Chez les plus âgés, la campagne de vaccination, entamée le 27 décembre 2020, a bien avancé. D'après les chiffres Santé publique France, au 9 mars, 1,46 million de personnes de plus de 80 ans avaient reçu une première dose, soit 35,2% de cette classe d'âge. Et 852 000 d'entre elles étaient totalement vaccinées, avec deux doses, soit 20,5 %. Dans les Ehpad, la grande majorité des résidents sont vaccinés. Au 9 mars, 541 000 résidents avaient reçu une première injection, soit 86,4% d'entre eux. Et 406 000 avaient obtenu la deuxième, soit 64,8%.

Dès le début du mois de février, le taux d'incidence des plus de 80 ans a amorcé une descente, qui n'a depuis pas été stoppée. Alors qu'il était de 328 pour 100 000 habitants au 31 janvier, il a chuté à 160 aujourd'hui. Alors même que le taux d'incidence tous âges confondus a augmenté en France et stagne désormais au-dessus de 200 pour 100 000 habitants.

Le graphique ci-dessous représente l'évolution de ces taux d'incidence (nombre de contaminations pour 100 000 habitants sur la semaine écoulée), ainsi que le nombre cumulé d'injections chez les personnes de plus de (...)

Lire la suite sur Franceinfo

Ce contenu peut également vous intéresser :

A lire aussi