Covid-19 : le Premier ministre néerlandais s’excuse d’avoir levé les restrictions trop tôt

·2 min de lecture
Quelques jours après avoir défendu sa politique et son gouvernement, le Premier ministre néerlandais Mark Rutte a finalement présenté ses excuses et reconnu avoir commis "une erreur de jugement".

Le Premier ministre néerlandais Mark Rutte a reconnu lundi que son gouvernement et lui-même avaient commis une erreur en assouplissant bien trop tôt certaines restrictions liées à la pandémie de coronavirus.

C'est un mea culpa inhabituel en politique. Le Premier ministre néerlandais Mark Rutte a admis que son gouvernement avait commis une erreur en assouplissant trop rapidement certaines restrictions et a présenté ses excuses à ses concitoyens. Vendredi dernier, suite à une forte montée des nouveaux cas de Covid-19 liée au variant Delta, le gouvernement a fait marche-arrière et réimposé des restrictions dans les bars, restaurants et discothèques. Un tour de vis qui est intervenu seulement deux semaines après la levée de la plupart des mesures restrictives alors le nombre de nouveaux cas diminuait. 

"Une erreur de jugement a été commise. Ce que nous pensions possible, ne l’était pas en réalité. Nous le déplorons, nous nous excusons pour cela", a déclaré le Premier ministre devant des journalistes à La Haye, rapporte Reuters. Un discours qui contraste par rapport à ses déclarations d'il y a quelques jours, lorsqu'il déclarait que l'assouplissement des restrictions était une "étape logique" et refusait de blâmer la gestion de son gouvernement.

Une flambée encore jamais observée depuis le début de la pandémie

Les bars et restaurants doivent désormais fermer à minuit et les discothèques doivent fermer leurs portes. Le gouvernement a également décidé d'annuler tous les festivals et événements se déroulant sur plusieurs jours rassemblant un grand nombre de personne jusqu'au 14 août prochain.

À LIRE AUSSI >>> Covid-19 : au Pays-bas, la soirée en boîte de nuit tourne au cluster géant

Il faut dire que la barre des 8500 nouveaux cas de Covid-19 en 24 heures a été dépassée pour la première fois depuis Noël dernier, un nombre qui a été multiplié par 8 en l'espace d'une semaine. Il s'agit de la flambée des cas la plus importante observée aux Pays-Bas depuis le début du la pandémie. En revanche, le nombre d'hospitalisations n'a pas évolué, les contaminations concernant surtout la population jeune. 

VIDÉO - Dr Christian Recchia : "La crise Covid a un effet dévastateur chez les jeunes"

"Nous assistons à une augmentation exponentielle du nombre d’infections, en particulier chez les 18-25 ans", a déclaré le comité de scientifiques (OMT) qui conseille le gouvernement, ajoutant que les contaminations se sont produites principalement dans les boîtes de nuit, malgré l’obligation de présenter un test négatif pour y accéder.

Au Pays-Bas, près de 80% de la population a reçu au moins une dose de vaccin et 50% a reçu les deux doses, selon les chiffres ministre de la Santé.

Ce contenu peut également vous intéresser :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles