Covid-19 : première greffe de poumons en France

Il vit grâce aux poumons d'un autre. Malade gravement du Covid, un patient français a été transplanté des deux organes le 1er novembre 2020. Médecin généraliste près d'Arras (Pas-de-Calais), Georges Giniaux, 59 ans, n'avait pas d'antécédents médicaux. "C'est encore difficile à comprendre que ce ne soit pas mes poumons, comme il n'y a pas eu de préparation avant", explique le patient qui était dans le coma depuis deux mois lors de l'intervention. Une première en France Si quelques cas ont déjà été réalisés à travers le monde, en France, c'est une première pour un malade du coronavirus. Une intervention rendue possible par différents facteurs : la destruction complète des poumons du patient, la compatibilité avec un donneur et l'expérience de l'hôpital Foch (Paris) qui l'a pris en charge. Aujourd'hui, les dossiers d'une dizaine de malades du Covid-19, candidats à la greffe, sont à l'étude dans cet établissement.