Covid-19 : "Quand le président de la République ne dresse aucun constat d'échec, on le dresse à sa place", tacle Emmanuel Hirsch, professeur d'éthique médicale

franceinfo
·1 min de lecture

"Quand le président de la République ne dresse aucun constat d'échec, qu'il soit rassuré, on le dresse à sa place", a déclaré vendredi 26 mars sur franceinfo Emmanuel Hirsch, professeur d'éthique médicale à l'université Paris-Saclay. "On voit un échec alors qu'on ne nous dise pas qu'on avait raison, il y a une discordance entre le discours politique et la réalité des faits", souligne-t-il, au lendemain de la prise de parole d'Emmanuel Macron, qui a estimé n'avoir "aucun mea culpa, aucun constat d'échec" à faire sur la gestion de l'épidémie. Emmanuel Hirsch estime que cette position de l'exécutif a quelque chose de l'ordre de "l'irresponsabilité".

franceinfo : Est-ce qu'on se retrouve dans une opposition entre deux impératifs : l'impératif politique qui ne veut pas confiner de manière trop massive et l'impératif scientifique et médical qui réclame un confinement strict ?

Emmanuel Hirsch : Non, parce qu'on peut très bien dire que les professionnels et la société en général ont conscience de ce que sont nos urgences. Donc, il y a quelque chose à mon avis de très mensonger de dire que l'explosion n'a pas eu lieu ou n'aura pas lieu, puisqu'aujourd'hui ce n'est pas de l'explosion, c'est de l'implosion. Quand vous prenez une décision, vous la prenez aussi par rapport à des conséquences et pas uniquement dans l'instant présent. Donc, assumer une responsabilité alors que le Conseil scientifique indiquait le 29 janvier quel était le profil nécessaire à prendre en compte par (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi