Covid-19 : "Le prélèvement nasopharyngé doit rester la référence" malgré l'arrivée des tests salivaires affirme un syndicat

franceinfo
·1 min de lecture

Les tests salivaires sont validés par la Haute Autorité de santé (HAS) pour détecter le Covid-19. Ils concernent surtout les personnes susceptibles d'être testées régulièrement ou encore lorsque le test nasopharyngé est compliqué. Mais "le prélèvement nasopharyngé doit rester la référence", souligne sur franceinfo Morgane Moulis, la vice-présidente du Syndicat des jeunes biologistes médicaux.

franceinfo : Comment fonctionne le test salivaire ?

Morgane Moulis : On donne un petit tube au patient qui va devoir y mettre un peu de salive. Le tube est ensuite rebouché et récupéré par le laboratoire. Il y a des conditions assez strictes à respecter avant ce test : il ne faut ni boire, ni manger, ni fumer, ni avoir effectué un brossage de dents environ 30 minutes avant le prélèvement. Cela peut fausser le résultat de l'analyse. La réalisation de l'analyse est la même pour un prélèvement nasopharyngé ou salivaire. En ce moment, les laboratoires mettent en moyenne 24 heures pour rendre le résultat du prélèvement.

Le test salivaire, est-il aussi efficace que le test nasopharyngé ?

La HAS a fait une analyse de métadonnées qui montre que la sensibilité du test salivaire diminue entre 3 et 13% environ par rapport aux prélèvements nasopharyngés. C'est pour cela que le test salivaire est recommandé avec des indications bien précises, et non pas de le faire au tout-venant. Ils sont recommandés en deuxième intention pour des personnes symptomatiques ou des personnes cas contact. Également (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi