Covid-19: Près d’un tiers des personnes interrogées présentent un état anxieux ou dépressif

·2 min de lecture

Dans son dernier rapport hebdomadaire, Santé publique France tire la sonnette d'alarme sur la santé mentale des Français dégradée depuis le début de la pandémie de Covid-19.

Alors que la France subit de plein fouet les cinquième et sixième vagues de Covid-19, avec un nombre de contaminations record (plus de 90000 jeudi 23 décembre), la santé mentale des Français reste toujours aussi dégradée, avertit Santé publique France dans son rapport hebdomadaire. Près d’un tiers des personnes interrogées présentent un état anxieux ou dépressif, explique le communiqué. Dans le détail, la prévalence des états anxieux apparaît toujours élevée (23 % vs 13,5 % dans le Baromètre santé 2017), tout comme le pourcentage de personnes déclarant des problèmes de sommeil (68 % vs 49 % dans le Baromètre santé 2017). Il est supérieur à celui observé au début du premier confinement (61 % en vague 2 ; début avril 2020).

Les jeunes hélas très concernés

La prévalence des états dépressifs, après avoir significativement diminué entre avril et juillet, suit depuis une tendance significative à la hausse avec 18 % des gens interrogés. Le niveau des états dépressifs est comparable à celui observé au début du premier confinement. Plus inquiétant encore la prévalence des pensées suicidaires se maintient à un niveau élevé (10 % vs 5 % dans le Baromètre Santé 2017). Quel que soit l’indicateur considéré, les profils de la population les plus en difficulté sont les jeunes (18-24 ans), les inactifs et les personnes déclarant une situation financière difficile, celles déclarant des antécédents de trouble psychologique, ainsi que celles ayant déjà eu des symptômes de la COVID-19. Pour réaliser cette enquête COVIPREV, un échantillon national représentatif de 2 000 personnes âgées de 18 ans et plus est interrogé par Internet.

En présence de signes de dépression (tristesse, perte d’intérêt, d’énergie) ou d’anxiété (tension,(...)


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles