Covid-19 : pourquoi la stratégie vaccinale de l'exécutif fonctionne, selon Gabriel Attal

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Gabriel Attal
    Homme politique français

Il faut continuer de mettre la pression sur les personnes non-vaccinées. Une semaine après la déclaration choc du président Emmanuel Macron , prêt à tout pour "emmerder" les Français qui choisissent de ne pas se vacciner contre le Covid-19 , le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal a pris la défense de la politique de l'exécutif dans l'émission Europe Matin mardi. "Notre ligne, elle fonctionne", a-t-il insisté au micro de Sonia Mabrouk, soulignant que "plus de 200.000 adultes ont été faire leur primo-injection la semaine dernière".

>> LIRE AUSSIProtocole sanitaire à l'école : «Nous préférons tester plutôt que fermer» des classes

Pas de sanctions pénales contre les non-vaccinés

Le porte-parole du gouvernement a réagi à une tribune, publiée début 2022, qui proposait des sanctions pénales contre les personnes non-vaccinées qui contaminerait d'autres personnes. S'il a défendu l'action de l'exécutif, Gabriel Attal a remis en cause le bienfondé de cette tribune. "C'est déjà difficile de savoir exactement où on a été contaminé. Savoir avec précision qui vous a contaminé, bien du courage", a-t-il ironisé, "on sait très bien que c'est très difficile, voire impossible. Cela vise à créer le débat" sur la vaccination, a-t-il ajouté.

>> Plus d'informations à suivre...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles