Covid-19 : pourquoi la règle des 1 km n'existe qu'en France et pourquoi elle fait débat

·1 min de lecture

C'était il y a huit mois, le 23 mars dernier. "Sortir pour promener ses enfants ou pour faire du sport, ça doit être dans un rayon d'un km de chez soi au maximum, pour une heure, et évidemment tout seul, et une fois par jour", expliquait le Premier ministre, Edouard Philippe, au 20 Heures de TF1. Le gouvernement venait de renforcer les mesures de restriction dans sa lutte contre la première vague de Covid-19. La veille, saisi par le syndicat Jeunes Médecins, soutenu par l'InterSyndicale nationale des Internes et le Conseil national de l'Ordre des médecins, le Conseil d'Etat avait rejeté la demande de confinement total, mais enjoint l'exécutif à "réexaminer le maintien de la dérogation pour 'déplacements brefs, à proximité du domicile' compte tenu des enjeux majeurs de santé publique".

Le Conseil d'Etat appelé à se prononcer de nouveau

Cette règle est de nouveau entrée en vigueur en France le 28 octobre. "Comme au printemps, vous pourrez sortir de chez vous uniquement pour travailler, vous rendre à un rendez-vous médical, pour porter assistance à un proche, pour faire vos courses essentielles ou prendre l'air à proximité de votre domicile. C'est donc le retour de l’attestation", a annoncé Emmanuel Macron. "Vous pourrez sortir pour un déplacement d'une heure maximum, pour faire de l'activité physique, pour prendre l'air et pour promener vos animaux domestiques. Ces déplacements ne pourront pas se faire au-delà d'un rayon d'1 km du domicile", détaillait Jean Castex le lendemain...


Lire la suite sur LeJDD