Covid-19 : pourquoi les meetings politiques échappent aux restrictions ?

·2 min de lecture
Lors des meetings politiques pour l'élection présidentielle 2022, les partis politiques vont fixer eux-mêmes les mesures sanitaires.

Lundi soir, Jean Castex a annoncé la mise en place de nouvelles mesures pour lutter contre la reprise épidémique de Covid-19, notamment dans les grands rassemblements, mais les meetings politiques échappent à la règle. Explications. 

À l'issue d'un énième conseil de défense sanitaire, le Premier ministre a annoncé toute une série de mesures dont le retour des jauges pour les rassemblements publics. Ces derniers seront limités à 2000 personnes en intérieur et 5000 en extérieur afin de lutter contre la flambée épidémique de cette fin d'année 2021. Les spectacles, cinémas ou événements sportifs sont concernés, au contraire des meetings politiques qui eux dérogent à la règle. À 4 mois et demi du premier tour de l'élection présidentielle et donc en pleine campagne, il s'agit d'une bonne nouvelle pour les candidats à l'Élysée. 

Mais cette annonce fait grincer des dents de nombreuses personnes, dont des artistes, qui ne comprennent pas le traitement de faveur réservé aux politiques.

Si cette annonce peut paraître absurde au premier abord, il ne s'agit pas décision du gouvernement mais d'une règle de la Constitution. En effet, les activités politiques sont protégées par la Constitution et l'État n'a donc pas le droit d'imposer de jauge. Les candidats à la présidentielle pourront donc réunir autant de participants qu'ils le souhaitent lors de leurs meetings. De plus, le gouvernement n'est pas autorisé à imposer le contrôle du pass sanitaire ou du pass vaccinal, qui devrait remplacer le pass sanitaire dès le 15 janvier, pour assister à ces réunions publiques.

LREM va tout de même respecter ces jauges

"L'exercice du culte d'une part et les activités politiques et électorales d'autre part sont soumises à des dispositions spécifiques dans notre droit constitutionnel qui leur assure une protection encore plus forte. Il est clair que les mesures que j'ai annoncées ce soir ne concernent pas les meetings politiques compte tenu de cette spécificité", a précisé Jean Castex lundi soir.

De ce fait, les partis politiques vont imposer eux-mêmes leurs mesures sanitaires lors de ces rassemblements. Richard Ferrand, le président de l'Assemblée nationale, a indiqué que LREM va appliquer ces jauges dans ses meetings électoraux.

VIDÉO - Jean Castex moqué : cette bourde qui n’est pas passée inaperçue lors de sa conférence de presse

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles