Covid-19 : pourquoi les médecins libéraux réclament un Plan Marshall

·1 min de lecture
© PHILIPPE MERLE / AFP

Lors de son allocution présidentielle de fin d'année, Emmanuel Macron a évoqué de nombreux sujets, globalement tournés vers le positivisme. Des vœux solennels et optimistes , donc, durant lesquels il a, sciemment, mis de côté les sujets qui fâchent. Notamment celui des professionnels de santé, tous exsangues. Une situation qui a poussé les médecins libéraux à se mettre en grève.

"Le système de soins français est en effondrement et ne ralentit pas. L'hôpital et la médecine de ville vont très mal. Et la médecine de ville a été la grande oubliée de toutes les décisions politiques qui ont été prises jusqu'à maintenant", a déclaré au micro d'Europe 1 Jérôme Marty, médecin généraliste à Fronton et président du syndicat indépendant de médecins de l'Union française pour une médecine libre (UFML).

>> Retrouvez le journal de la mi-journée week-end en podcast et en replay ici

La création d'un Plan Marshall au centre des débats

Pour redresser la barre de manière drastique, Jérôme Marty réclame des mesures fortes. Et vite. "On demande un plan Marshall. Pour le mettre en œuvre, on demande des États généraux de la santé. Pour mettre en œuvre ces États généraux de la santé, on demande à ce que les hommes politiques, qu'ils soient du gouvernement ou de l'opposition, de mettre au centre de leurs programmes électoraux la santé. Ce qui n'est pas le cas aujourd'hui", a-t-il informé, au micro de Gaël Giordana.

"On souhaite qu'ils proposent, non pas des réformes cosmétiques, mais une réforme...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles