Covid-19 : pourquoi l'isolement des personnes testées positives est-il porté à dix jours ?

franceinfo
·1 min de lecture

L'isolement des personnes contaminées par le Covid-19 passera de sept à dix jours à compter de lundi, a annoncé jeudi 18 février le ministre de la Santé, Olivier Véran, pour faire face aux risques posés par les variants, plus contagieux. "Certaines études scientifiques évoquent la possibilité que les variants seraient responsables d’une durée de contagiosité plus longue que le Covid-19 classique", a déclaré le ministre. Il n'a pas livré davantage de détails sur ce point, mais cette hypothèse a été récemment formulée par des chercheurs de l'université d'Harvard, dans une étude parue le 10 février dernier, qui n'a pas encore été relue par des pairs.

>> Retrouvez toutes les infos sur l'épidémie de coronavirus dans notre direct

Des discussions toujours en cours sur le variant

Cette étude a été menée sur un très faible échantillon de 65 personnes testées positives dans le cadre du dépistage continu réalisé par la NBA, la ligue professionnelle américaine de basket-ball, et seuls 7 étaient atteints d'un Covid-19 dû au variant britannique. Chez les individus infectés par cette lignée, la durée moyenne de l'infection était donc de 13,3 jours, contre 8,2 jours pour la lignée classique. La durée moyenne de clairance virale, c'est-à-dire la période nécessaire aux individus pour éliminer le virus, était par ailleurs de 8 jours pour le variant britannique, contre 6,2 jours pour le variant classique.

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi