Covid-19 : pourquoi l'exécutif monte au front avant la rentrée des classes ?

·1 min de lecture

Les annonces d'Olivier Véran sur les nouvelles modalités d'isolement montrent que le gouvernement veut éviter en premier lieu la désorganisation du pays, même si elle se justifie aussi d'un point de vue sanitaire, avec une virulence moindre du variant Omicron du Covid-19 , avec 230.000 cas par jour et des centaines de milliers de cas contacts. Il faut empêcher que l'économie se retrouve à l'arrêt. En ce sens, la prise de parole de Jean-Michel Blanquer ce dimanche se veut rassurante.

>> Retrouvez Europe soir week-end en podcast et en replay ici

Maintenir l'école ouverte, un enjeu économique

Le ministre de l'Éducation nationale veut montrer que le gouvernement maintient sa priorité de laisser les écoles ouvertes. Il souhaite aussi assurer qu'il entend aussi la crainte des parents et des enseignants , qui voient se multiplier les cas positifs autour d'eux.

>> LIRE AUSSI - Covid-19 : pourquoi le port du masque dès 6 ans ne rassure pas avant la rentrée

Le ministère adapte donc le protocole sanitaire. Sur ce point également, c'est un enjeu économique. Des écoles fermées, ce sont des parents à la maison et des entreprises qui subissent les absences. Tout l'enjeu pour l'exécutif est de tenir cette ligne de crête dans les prochaines semaines, avec comme mot d'ordre pour y arriver : vacciner encore et toujours.


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles