Covid-19 : qu’est ce qui pousse le gouvernement à faire preuve de tant d’optimisme ?

·3 min de lecture
Alors que l'épidémie semble de moins en moins virulente en France, Emmanuel Macron a avoué réfléchir à un assouplissement de certaines restrictions "dès que les conditions sanitaires le permettront".

Depuis plusieurs jours, les membres du gouvernement font preuve d'optimiste concernant l'évolution de l'épidémie en France, voici pourquoi.

"Retour à la vie normale", "lever le pass"... depuis quelque temps, les membres du gouvernement n'hésitent pas à employer des termes laissant entrevoir une sortie de la crise sanitaire, ou du moins de certaines restrictions. Ce jeudi, Emmanuel Macron a salué "les résultats" du pass sanitaire et a laissé entendre que son recours allait être assoupli "là où le virus ne circule quasiment plus". Roselyne Bachelot a même assuré ce jeudi matin sur CNews que le passe sanitaire "serait supprimé" une fois que la situation sanitaire serait "stabilisée".

Si l'exécutif fait preuve de tant d'optimisme, c'est que les chiffres de l'épidémie sont plus qu'encourageants, tout comme ceux de la vaccination. Le gouvernement a annoncé que 90% des Français éligibles à la vaccination (les personnes de plus de 12 ans) sont désormais vaccinés.

Des chiffres en forte baisse depuis le mois d'août

Concernant le nombre de nouveaux cas, il ne cesse de baisser chaque jour. Ces jours-ci, en moyenne glissante sur 7 jours, on relève en moyenne 8 824 cas positifs au Covid19 chaque jour, alors qu'il y en avait plus de 25 000 au début du mois d'août. Par rapport à la semaine dernière, la baisse est de 28% indique le site Covid tracker.

Si ces chiffres montrent que l'épidémie n'est pas du tout terminée et que l'objectif des moins de 5 000 cas par jour est encore loin d'être franchi, une diminution de la pression hospitalière se fait également ressentir. Les admissions en soins critiques se font de moins en moins nombreuses, avec 105 admissions en soins critiques chaque jour, soit une baisse de 30% par rapport à la semaine dernière. Il y a donc actuellement 1 952 personnes en soins critiques pour Covid-19, contre 2292 le 30 août dernier. Chaque jour, il y a en moyenne 69 personnes qui décèdent du Covid-19 en France contre près de 120 lors de la dernière semaine d'août. 

Le taux d'incidence, soit le nombre de personnes testées positives pour 100 000 habitants, a également considérablement baissé depuis le mois d'août. Alors qu'il était alors d'environ 245 à la mi-août, il est de 92 aujourd'hui.

Une rentrée scolaire "réussie"

"La situation s'est considérablement améliorée grâce à la vaccination massive de la population française, au maintien des gestes barrières, à la vigilance des Français et à des outils précieux comme le pass sanitaire", a déclaré Olivier Véran. "Si nous continuons sur cette dynamique, nous pourrons commencer à envisager d'alléger certaines mesures. Est-ce que ça passera par le passe sanitaire ? Nous verrons", a-t-il ajouté. 

Reste à voir l'impact qu'aura la rentrée scolaire sur les chiffres de l'épidémie, même si le ministre de la Santé a affirmé qu'elle était "réussie à ce stade sur un plan sanitaire", il est tout de même resté prudent en déclarant qu'il était encore "trop tôt pour être optimiste", et que nous en saurons plus la semaine prochaine.

Ce contenu peut également vous intéresser :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles