Covid-19 : pourquoi les Français sont si réticents au vaccin

·1 min de lecture

Les laboratoires Pfizer et BioNTech ont, en début de semaine, évoqué un vaccin efficace à 90% ; les résultats de celui élaboré, avec la même technique, par Moderna devraient être rendus publics dans quelques jours… Après homologation, les premières vaccinations pourraient donc intervenir au premier semestre 2021. Pour autant, et malgré l'ampleur de l'épidémie de Covid-19, les Français restent réticents à l'idée même de la vaccination. Selon un sondage Ipsos publié le 5 novembre* et mené dans 15 pays, ils ne sont que 54% à vouloir se faire vacciner si un vaccin était disponible (contre une moyenne de 73% tous pays confondus). Soit cinq points de moins qu'en septembre. 

Craintes sur des essais cliniques trop rapides, sur d'éventuels effets secondaires...

La France arrive ainsi en bas d'un classement dominé par l'Inde (87%) et la Chine (85%), et dix points derrière les Etats-Unis (64%), qui figurent pourtant en 14e position. Plus près de nous, les Britanniques sont 79% prêts à se faire vacciner, 69% pour les Allemands, 65% pour les Italiens ou encore 64% en Espagne.  Les Français sont aussi ceux qui prendraient le plus leur temps pour la vaccination. En effet, seuls 38% le feraient dans les trois mois (pour une moyenne de 52%) et 54% dans l'année suivant la mise sur le marché du vaccin (contre 72%).

Lire aussi - Covid-19 : quand sera-t-il possible de se faire vacciner en France?

Pourquoi une telle réticence? L'enquête a évalué plusieurs items (voir ci-dessous). A chaque fois, les...


Lire la suite sur LeJDD