Covid-19 : pourquoi les femmes sont davantage testées positives que les hommes

·2 min de lecture
Photo d'illustration (DENIS CHARLET / AFP)

À l'inverse, on recense davantage de décès du Covid-19 chez les hommes que chez les femmes.

Après plus d'un an et demi de pandémie et des dizaines de millions de tests de dépistage réalisés, des tendances nettes apparaissent. Ainsi, Le Parisien s'est penché sur les statistiques autour du Covid et notamment des tests positifs réalisés.

Le quotidien révèle ainsi que les femmes ont davantage été testées positives que les hommes depuis le début de la pandémie. Si la statistique peut surprendre, elle s'explique de plusieurs manières. Tout d'abord, explique Le Parisien, les femmes se font davantage tester que les hommes, ce qui explique forcément un nombre de test positif plus élevé.

Une inquiétude plus élevée

Un dépistage plus important qui peut notamment s'expliquer par une inquiétude plus élevée vis-à-vis de la pandémie. Un sondage Elabe pour BFMTV réalisé en septembre dernier révélait que 52% des hommes étaient inquiets de l'épidémie de Covid, contre 60% des femmes interrogées. Une inquiétude plus importante qui peut pousser à davantage de dépistage.

En juillet dernier, Santé Publique France s'intéressait à ce phénomène. Dans son article, l'agence nationale de santé publique expliquait que les femmes ont davantage contracté la Covid-19 en 2020 que les hommes à cause de leur position sociale.

Les femmes en "première ligne"

"Durant le premier confinement au printemps 2020, les femmes déclarent plus souvent que les hommes un diagnostic médical d’infection au SARS-CoV-2 (4 % vs 3,2 %)", relève le rapport. Pour expliquer ce phénomène, SPF met en avant les facteurs sociaux économiques et les rôles sociaux dévolus aux femmes.

Ainsi, les métiers de "première ligne" sont essentiellement féminins, selon les chiffres de l'Insee. 90% des caissiers et des aides-soignants sont des femmes, qui représentent aussi 70 % du personnel travaillant dans le système de soins. En occupant ces professions, elles sont de fait plus exposé au Sars-Cov-2.

Les femmes prennent davantage soin d'elles

Autre élément pour expliquer le dépistage plus important chez les femmes, l'importance qu'elles accordent à leur santé. "Les femmes prennent davantage soin d’elles, vont plus souvent chez le médecin, et se font plus dépister des cancers qui touchent les deux sexes que les hommes", explique au Parisien l’épidémiologiste et docteure en santé publique Fabienne El-Khoury. De quoi expliquer un dépistage plus important ,et donc un nombre de test positif plus élevé que chez les hommes. 

Si les femmes sont davantage testées positives, les hommes sont davantage victimes du Covid. 42% des victimes enregistrées à l'hôpital depuis le début de la pandémie sont des femmes.

VIDÉO : Carnet de Santé - Dr Christian Recchia : "Je le crie avec force : la vaccination est une obligation" :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles