Covid-19 : pourquoi il faut relativiser la hausse des cas en milieu scolaire

franceinfo
·1 min de lecture

Que retenir du dernier rapport épidémiologique hebdomadaire de Santé publique France paru jeudi 18 mars 2021 ? Sur le front de la lutte contre le Covid-19, l'agence pointe d'abord la "poursuite de l'augmentation des admissions en services des soins critiques et des hospitalisations, dans un contexte de forte tension hospitalière". Mais elle signale aussi un "doublement des cas ayant eu un lien avec le milieu scolaire". Ce chiffre, toutefois, est à prendre avec prudence. Explications.

>> Covid-19 : suivez l'évolution de l'épidémie de coronavirus dans notre direct

Elle correspond à la rentrée de la zone B

D'après ce rapport de Santé publique France, "12 497 cas ayant eu un lien avec le milieu scolaire ont été rapportés" dans la semaine du 8 au 14 mars 2021, soit un "doublement par rapport" à la semaine précédente, remarque Santé publique France. "La moitié de ces cas (55%) concernaient des adolescents âgés de 10 à 18 ans et un quart (26%) étaient âgés de plus de 18 ans." "Ces données concernent les élèves, mais aussi les personnels enseignants et non enseignants", précise-t-elle.

L'agence sanitaire relève que ce doublement des cas correspond aussi à la "rentrée des classes", le 8 mars, de la zone B, la dernière à avoir profité des vacances d'hiver. La zone B regroupe les académies d'Aix-Marseille, Amiens, Caen, Lille, Nancy-Metz, Nantes, Nice, Orléans-Tours, Reims, Rennes, Rouen et Strasbourg.

Pour autant, Santé publique France se veut plutôt rassurante sur la propagation du (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi