Covid-19 : pourquoi le déconfinement "doit être le bout du tunnel", selon Antoine Flahault

·1 min de lecture

Après avoir présenté jeudi les échéances de la levée progressive des restrictions anti-Covid, Emmanuel Macron a annoncé vendredi que tous les adultes pourraient se faire vacciner à partir du 15 juin en France et que les plus de 50 ans pourraient, eux, être vaccinés à partir du 15 mai. Grâce à l'élargissement de la vaccination, la suite de l'année "doit être le bout du tunnel", estime l'épidémiologiste Antoine Flahault, samedi matin sur Europe 1. Le directeur de l'Institut de santé globale de l'Université de Genève considère qu'il "faut rester pour le moment extrêmement vigilant", mais des raisons d'espérer existent.

>> Retrouvez Europe matin week-end en podcast et en replay ici 

"Il y a une reprise progressive du contrôle sur cette épidémie"

Malgré les plus de 24.000 cas de coronavirus rapportés vendredi par Santé publique France, "les courbes s'améliorent" en France, observe le spécialiste. "Il y a une reprise progressive du contrôle sur cette épidémie." Selon lui, le taux de reproduction est désormais en dessous de 1, ce qui signifie qu'un malade contamine moins d'une personne en moyenne. Cela s'explique notamment par les mesures de restriction subies depuis plusieurs semaines déjà par les Français.

L'épidémiologiste cite par ailleurs la "période d'embellie" de l'été dernier comme un autre motif d'espoir pour les semaines à venir. "Il y a une vraie décrue épidémique au Royaume-Uni, au Portugal, en Finlande", remarque-t-il. Et cette amélioration "commence aussi en Suis...


Lire la suite sur Europe1