Covid-19 : pourquoi le confinement pourrait durer au-delà du 1er décembre

franceinfo
·1 min de lecture

"Au bout d'un mois, nous verrons." Le ministre de la Santé Olivier Véran a laissé entendre sur franceinfo, que le nouveau confinement qui débute vendredi 30 octobre pourrait durer plus d'un mois. Un premier point d'étape sera observé dans quinze jours "pour voir s'il y a lieu de prendre des décisions complémentaires si la situation s'aggravait", a-t-il précisé. L'objectif du gouvernement est de passer de 40 000 cas de contamination par jour à 5 000 d'ici quatre semaines, un but inatteignable pour certains scientifiques.

"Au 1er décembre, nous ne serons pas à 5 000 contaminations par jour, je peux vous le dire d'emblée aujourd'hui. Il va falloir plus de temps", a rétorqué le président du Conseil scientifique Jean-François Delfraissy, sur France Inter. Tous les indicateurs de l'épidémie ne cessent de se détériorer en France. Au 29 octobre, les courbes de réanimation, des hospitalisations et des décès à l'hôpital sont toutes en hausse. La situation sanitaire est plus grave que lors du premier confinement au printemps. Franceinfo vous détaille les raisons qui laissent croire que le confinement pourrait se prolonger au-delà du 1er décembre.

>> Covid-19 : suivez notre direct

Parce que le virus continue de circuler sur l'ensemble du territoire

"On est dans une (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi