Covid-19: Pourquoi le choix d'"Omicron" pour désigner le nouveau variant est moins anodin qu'il n'y paraît

·3 min de lecture

Selon l'alphabet grec, le nouveau variant du coronavirus aurait dû s'appeler Nu ou Xi.

VARIANT OMICRON - Des cas identifiés en Grande-Bretagne, en Allemagne et en Italie après un premier en Belgique, une soixantaine de passagers sous surveillance à leur arrivée à Amsterdam en provenance d’Afrique du Sud... l’inquiétude croissait ce samedi 27 novembre en Europe envers le nouveau variant Omicron du coronavirus, et le monde continuait d’isoler l’Afrique australe.

À propos du nom de ce variant, sur toutes les lèvres en ce moment, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a semblé sauter deux lettres de l’alphabet grec lorsqu’elle a annoncé son appellation vendredi.

Nu et Xi étaient effectivement les prochaines lettres de l’alphabet grec qui n’avaient pas encore été utilisées pour nommer un variant du coronavirus.

Des politiciens ont émis l’hypothèse que l’OMS avait ignoré Nu pour éviter toute confusion avec le mot “new” (“nouveau”), ainsi que Xi en raison de sa similitude écrite avec le nom du président chinois Xi Jinping.

Le sénateur Ted Cruz a ainsi retweeté Paul Nuki, un rédacteur en chef du Telegraph, qui a cité une source de l’OMS affirmant que Xi avait été ignoré pour ”éviter de stigmatiser une région”. “Si l’OMS a si peur du Parti communiste chinois, comment peut-on lui faire confiance pour l’appeler la prochaine fois qu’il essaiera de dissimuler une pandémie catastrophique?”, se demande Ted Cruz.

Éviter la stigmatisation

L’OMS a en réalité évité Nu et Xi pour deux raisons, selon une porte-parole interrogée par le New York Post: ”(Pour) Nu, le raisonnement était que les gens se seraient trouvés dans la confusion, ne sachant pas s’il s’agit d’un nom ou du nouveau variant. Et Xi parce que c’est un nom de famille courant, et nous avons convenu de règles qui empêchent d’utiliser des noms de lieux, de personnes, d’animaux pour éviter la stigmatisation.”

Le chroniqueur linguistique du Wall Street Journal, Ben Zimmer, a lui félicité l’OMS d’avoir “ignoré les noms Nu et Xi potentiellement déroutants et d’être allé directement à Omicron”.

Le variant Omicron est le cinquième variant à être classé préoccupant par l’OMS, qui avait également donné cette désignation pour Alpha, Beta, Gamma et Delta. 

À voir également sur Le HuffPost: Variant Omicron: départs précipités à l’aéroport en Afrique du Sud

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

VIDÉO - Variant Omicron: les premiers cas se multiplient en Europe, l'Afrique australe pénalisée :

LIRE AUSSI:

undefined

undefined

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles