Covid-19 : pourquoi certains asthmatiques sont protégés contre les formes sévères

Les personnes souffrant d'asthme allergique semblent protégées contre les formes sévères du Covid. Des chercheurs américains donnent une première explication à ce paradoxe.

Le paradoxe de l’asthme. Puisque le Covid-19 est une maladie principalement respiratoire, les personnes souffrant de maladies respiratoires chroniques telles que l’asthme étaient soupçonnées d’être davantage à risque face au coronavirus. Mais au contraire, les études épidémiologiques ont mis en évidence que les asthmatiques n’étaient pas surreprésentés chez les patients graves de Covid, mis à part une minorité avec (environ 5 % des asthmatiques). Une étude publiée le 30 mars 2022 dans vient éclairer ce paradoxe, en montrant comment les faiblesses des asthmatiques allergiques sont devenues une force durant la pandémie.

Les asthmatiques sont protégés par plusieurs barrières

Nous savions qu’il devait y avoir une raison biomécanistique qui pourrait expliquer pourquoi certains asthmatiques semblaient protégés contre le Covid sévère”, révèle Camille Ehre, chercheuse à l’Université de Caroline du Nord à Chapel Hill (États-Unis) et auteure de l’étude dans un . Il ne restait qu’à le trouver. Plus spécifiquement, cette protection semblait spécifique aux personnes avec un asthme allergique. Celle-ci se déclenche en présence d’allergènes tels que le pollen ou la moisissure, qui activent la production de cytokines et de dans les poumons des patients. Notamment la mucine MUC5AC, qui est sécrétée par certaines cellules pulmonaires lors d’une infection respiratoire, et qui est produite en excès chez les asthmatiques. Cette production de mucine est régulée par l’interleukine 13 (IL-13), une cytokine anti-inflammatoire qui est surexprimée chez les asthmatiques.

Une première barrière de mucine qui bloque le virus

Les chercheurs ont imité l’asthme avec des cellules pulmonaires traitées avec cette interleukine 13, pour ensuite les infecter avec le coronavirus SARS-CoV-2. Ainsi, ils ont mis en évidence que la protection contre le Covid se joue à plusieurs niveaux. D’abord, la production excessive de mucine créait une barrière physique qui protégeait un peu ces cellules contre l’infe[...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles