Covid-19 : pourquoi la campagne de vaccination française démarre doucement

·1 min de lecture

Plus de deux millions de personnes vaccinées aux Etats-Unis, 800 000 personnes au Royaume-Uni… Et en France? Aucun chiffre officiel n'était disponible en milieu de semaine quant au nombre de personnes s'étant vues inoculer le vaccin contre le Covid-19, mais celui-ci serait bien moins élevé que chez les Anglo-Saxons : 138 personnes seulement seraient pour l'instant vaccinées, d'après des informations d'Europe 1. A partir du 4 janvier, une base de données contenant les informations des patients vaccinés sera créée pour mieux organiser la campagne, mais elle ne sera accessible qu’au médecin traitant, au soignant ayant fait le vaccin, à l'Assurance maladie et à l'Agence nationale de sécurité du médicament rapporte Franceinfo.

Si les Etats-Unis et le Royaume-Uni ont certes commencé leur propre campagne de vaccination avec plusieurs semaines d'avance sur la France, ce n'est pas le cas des pays de l'Union européenne, qui ont enclenché la leur le même week-end. A titre de comparaison, 42.000 personnes avaient été vaccinées en Allemagne lundi soir.

Des retards et des lourdeurs administrative pointés par les professionnels

Pour expliquer ce début timoré de la campagne de vaccination, certains professionnels de santé évoquent des retards dans l'organisation. "Les informations sur la campagne de vaccination en Ehpad sont arrivées la semaine dernière. Celles sur le mode opératoire sont arrivées le vendredi", dénonce Eric Billy, chercheur en immuno-oncologie à Strasbourg et membre du colle...


Lire la suite sur LeJDD