Covid-19 : est-il possible d’acheter des licences aux grands laboratoires pour fabriquer les vaccins en France ?

Gérald Roux
·1 min de lecture

Face au manque de doses de vaccins contre le Covid-19, Philippe Juvin a une solution. Pour le chef des urgences de l’hôpital Pompidou à Paris, également membre du Parti les Républicains, interrogé sur franceinfo dimanche 31 janvier, il faut "acheter les licences des vaccins Pfizer et Moderna pour les fabriquer sur le territoire français". C’est possible en théorie, mais difficile dans la pratique. La cellule le Vrai du Faux vous explique pourquoi.

Il faut d’abord savoir que quand un laboratoire pharmaceutique met au point une molécule, il dépose un brevet qui dure entre 20 et 25 ans. Pendant cette période, le labo tire un maximum de bénéfices de sa découverte. Il vend son produit aussi cher qu’il le pourra. Il peut aussi vendre ses licences, qu’on appelle des "licences volontaires", à d’autres sociétés qui vont fabriquer une partie de son médicament. AstraZeneca a fait un accord de ce type avec des fabricants indiens pour son vaccin contre le Coronavirus.

La "licence obligatoire" en cas d’urgence

Mais ce n’est pas de cette possibilité dont parle Philippe Juvin. Le médecin fait allusion à la "licence obligatoire", qui se négocie au niveau des États, au sein de l’Organisation mondiale du commerce (OMC). Depuis 1994, il existe une exception au régime de propriété intellectuelle, qui protège mondialement les médicaments pendant 20 à 25 ans. Avec la "licence obligatoire", un pays a théoriquement le droit pour des raisons de santé publique de demander à l’OMC d’obtenir une (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi