Covid-19 : le point sur l'organisation de la vaccination des plus de 75 ans ne résidant pas en Ehpad

Les personnes âgées sont particulièrement vulnérables face au Covid-19. Alors, elles sont vaccinées en priorité. Les plus de 75 ans ne vivant pas en Ehpad doivent théoriquement recevoir le vaccin à partir du lundi 18 janvier, mais la date pourrait être avancée. De nombreux concernés sont très enthousiastes à l’idée de sauter le pas. Pour Raymonde Veyrier, habitante du Vaucluse âgée de 83 ans, le vaccin, c’est oui. "Le vaccin empêche d’avoir une forme grave, d’aller en réanimation", lui explique son médecin. Des publics enthousiastes "Je pense qu’il faut le faire parce qu’on n’arrêtera pas cette maladie sinon", estime Raymonde Veyrier. Pour se faire vacciner, l’intéressée devra se rendre à l’hôpital de Carpentras (Vaucluse) car la vaccination à domicile n’est toujours pas possible. Présent sur le plateau du 20 Heures, lundi 11 janvier, le journaliste et médecin Damien Mascret explique que la mise en œuvre de la vaccination sur les plus de 75 ans reste encore un peu floue car "on veut multiplier les canaux de prise de rendez-vous". Il sera par exemple possible d’appeler un numéro national – qui n’est pas encore déterminé - et de contacter les centres de vaccination locaux, mais la liste n’est toujours pas établie.