Covid-19: plusieurs foyers de contaminations recensés dans les commissariats à Lyon

Par Corentin Marabeuf avec Benjamin Rieth
·1 min de lecture
Un écusson de la police nationale (image d'illustration) - AFP
Un écusson de la police nationale (image d'illustration) - AFP

Des services décimés, des agents obligés de faire l'impasse sur la période d'isolement ou des cas contacts qui continuent de travailler... À Lyon, les policiers s'inquiètent de la situation dans plusieurs commissariats touchés par l'épidémie de Covid-19.

Identifié cas contact, Hervé a par exemple été obligé de revenir travailler, après un test négatif réalisé "trop tôt vendredi dernier".

"Je dois en refaire un jeudi et il y a des chances qu'il soit positif. Pourtant je suis sur mon lieu de travail au risque de contaminer les autres", témoigne l'agent au micro de BFM Lyon.

Un manque de moyens

En tout, huit foyers de contamination sont actuellement recensés dans les commissariats lyonnais, et 192 policiers sont porteurs du Covid-19. "Les clusters se forment principalement dans les groupes d'enquêtes", selon Christophe Pradier délégué départemental adjoint d'Unsa Police.

Pour les syndicats, cette situation est le résultat d'un manque de moyens humains et matériels. "Lorsque vous avez une photocopieuse, il a en une pour tout l'étage et vous êtes quinze à y aller", cite en exemple Christophe Pradier. "Vous aurez beau faire les gestes barrières, le risque sera toujours là", poursuit-il.

Pour protéger au mieux les agents, les syndicats demandent donc un protocole sanitaire plus stricte et le respect de la période d'isolement.

Article original publié sur BFMTV.com