Covid-19 : plongée dans le quotidien des soignants en réanimation à Calais

La situation dans les hôpitaux est parfois très préoccupante, certains n'ayant même plus de place dans les services de réanimation. C'est le cas de l'hôpital de Calais (Pas-de-Calais), qui fait partie des zones reconfinées, où une équipe de France 2 a pu suivre les soignants débordés dans leur quotidien. Sur l'un des quatorze lits du service de réanimation, un malade est atteint d'une forme sévère de Covid-19, ce qui nécessite une matériel médical lourd dans sa chambre. Il est hospitalisé depuis trois semaines. Et les places deviennent de plus en plus rares. "C'est pire que la première vague" "Normalement nous sommes à dix lits dans notre service de réanimation", explique le Dr Joseph Bayekula, chef du service de réanimation. "En janvier, on avait déjà augmenté à 12 lits, et depuis trois jours nous sommes montés à quatorze lits de réanimation", ajoute le médecin. Dans le département, le nombre de patients Covid en réanimation a augmenté de 11% en seulement une semaine. Il faut alors déplacer des cas moins graves, stabilisés, pour faire de la place aux nouveaux arrivants. Pour les soignants, la tension est permanente. "C'est pire pour nous, on a beaucoup plus de décès que lors de la première vague". Parmi nos sources https://geodes.santepubliquefrance.fr/#c=home Liste non exhaustive