Covid-19 : toutes les pharmacies peuvent désormais vacciner

·2 min de lecture

Après l’ouverture à la vaccination pour plusieurs milliers de pharmacies situées dans les 18 départements à la plus forte circulation épidémique la semaine dernière, toutes les officines de France peuvent dès aujourd’hui s’y mettre. C’est le décret n°2021-248 du 4 mars 2021 qui précise les conditions de cet élargissement des compétences vaccinales.

Qui peut se faire vacciner dans une pharmacie ?

« Les pharmaciens sont autorisés à prescrire et vacciner l’ensemble de la population à l’exception des personnes ayant des antécédents de réaction anaphylactique à l’un des composants de ces vaccins, des personnes ayant présenté une réaction anaphylactique lors de la première injection », rappelle l’Union des syndicats de Pharmaciens d’Officine (UPSO). « Les femmes enceintes, les femmes qui allaitent et les personnes présentant un trouble de l’hémostase peuvent être vaccinées en pharmacie mais doivent disposer d’une ordonnance médicale. »

Pour le moment, seuls le vaccin Astra Zeneca peut être administré par les pharmaciens. Par conséquent, les personnes pouvant se rendre en pharmacie pour se faire immuniser à partir du 15 mars sont :

– Celles de 50 à 74 ans avec comorbidités ;

– Celles de 75 ans et plus ;

– Les professionnels de santé et du médico-social de plus de 18 ans.

Toutefois, ceci reste théorique car de nombreuses pharmacies n’ont toujours pas reçu les premiers flacons de vaccin. Si vous êtes concerné, et pour en savoir plus sur les modalités de prise de rendez-vous, renseignez-vous auprès de votre pharmacien.

Pour rappel : les personnes de 75 ans et plus et les personnes à très haut risque à partir de 18 ans (cancer et maladies hématologiques malignes en cours de traitement par chimiothérapie, maladies rénales chroniques sévères, patients dialysés, transplantés, …) peuvent être vaccinées en pharmacie avec le vaccin Astra Zeneca. Cependant, les vaccins à ARNm sont à privilégier.

A noter : comme « aucune dose de vaccin ne doit être perdue », les pharmaciens sont autorisés à vacciner une personne de 50 à 74 ans sans risque de comorbidités, « en cas de besoin ». Chaque flacon contient 10 doses et le pharmacien a 48 heures pour les utiliser.