Covid-19 : les pharmacies face à la défiance des Français envers l’AstraZeneca

Le constat est sans appel pour ce pharmacien de Royan (Charente-Maritime). Sa liste d’attente pour vacciner avec le vaccin AstraZeneca se réduit de jour en jour. "On a des désistements. On avait une liste d'à peu près 400 personnes. Et pour la journée d’hier, c’est environ une dizaine de désistements", indique Arnaud Sabourin, pharmacien. Un peu plus loin, la situation est la même dans une autre officine. La défiance envers le vaccin britannique est grande, même si, pour cette pharmacienne, ces inquiétudes n’expliquent pas tout. Des places libres néanmoins convoitées "Il y a eu de nouveaux centres qui ont été ouverts, de nouvelles doses qui sont arrivées de Pfizer ou Moderna. Donc ils ont pu avoir des rendez-vous avec ce vaccin-là", indique Diane Brindeau, pharmacienne. Les places libres attisent les convoitises. Les doses arrivent toujours au compte-goutte, comme dans une pharmacie où seulement deux flacons ont été reçus en quinze jours.