Covid-19 : en pharmacie, la vaccination "démarre lentement mais on a la capacité de faire plus", assure les syndicats de pharmaciens

franceinfo
·1 min de lecture

Les pharmaciens peuvent prescrire et injecter les vaccins contre le Covid-19 depuis une semaine mais pour le moment seules 67 000 officines ont reçu des doses. Elles sont situées dans "les départements sous surveillance", précise le ministère de la Santé. "Nous avons eu un flacon [du vaccin d'AstraZeneca] ce jeudi et on a déjà injecté ces vaccins à 10 ou 11 patients dès ce vendredi matin", indique sur franceinfo Gilles Bonnefond, président de l’Union des syndicats de pharmaciens d'officine et pharmacien à Montélimar (Drôme).

franceinfo : Pourquoi le démarrage de la vaccination est-il aussi lent dans les pharmacies ?

D'abord parce que la livraison des vaccins pour tous les départements dans les pharmacies n'arrivera que la semaine prochaine, donc le 18 ou le 19 mars. Les pharmaciens recevront deux flacons, ce qui veut dire 20 ou 22 doses. Par contre, dans certaines pharmacies, on a eu un démarrage cette semaine dans les 18 départements où le virus circule beaucoup. Nous avons eu un flacon ce jeudi et on a déjà injecté ces vaccins à 10 ou 11 patients dès ce vendredi matin. Et les patients ont été ravis.

Dix vaccinations par semaine, ou même vingt à partir de la semaine prochaine, cela ne fait pas beaucoup ?

Ce n'est pas beaucoup. Cela démarre lentement. Dans les pharmacies, on a vacciné 1,3 millions de personnes contre la grippe la première semaine [de vaccination]. Donc on a la capacité de faire plus, sans aucun problème.

Le tout, c'est d'avoir des doses. Ce vaccin n'est pas (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi