Covid-19 : Pfizer annonce qu'une 3e dose assure une protection importante contre le variant Delta

·3 min de lecture
Selon Pfizer, après une troisième dose, les niveaux d'anticorps ciblant le variant Delta sont multipliés par 5 chez les personnes de 18 à 55 ans.

La troisième dose du vaccin anti-Covid de Pfizer assure une grande protection contre le variant Delta, selon les nouvelles données publiées par la société pharmaceutique américaine.

Une arme qui serait très efficace pour lutter contre le variant Delta. Ce mercredi 28 juillet, Pfizer a publié des nouvelles données selon lesquelles une troisième dose de son vaccin anti-Covid renforce "fortement" la protection contre le variant qui fait actuellement des ravages dans le monde.

Les données suggèrent que les niveaux d'anticorps ciblant le variant Delta sont multipliés par 5 chez les personnes de 18 à 55 ans qui reçoivent une troisième dose du vaccin et par 11 chez les personnes âgées de 65 à 85 ans. Ces résultats ont été obtenus à partir d'une étude réalisée sur 23 patient qui n'a pas encore été évaluée par les pairs. 

La protection décline à partir de 6 mois

Lors d'une conférence, le Dr Mikael Dolsten, directeur scientifique du laboratoire, a qualifié ces nouvelles données d'encourageantes : "Recevoir une troisième dose plus de six mois après la vaccination, lorsque la protection commence à décliner, a permis d'augmenter potentiellement les anticorps neutralisants chez les participants jusqu'à 100 fois plus après la troisième dose qu'avant la troisième. Ces données préliminaires sont très encourageantes à l'heure où variant Delta continue de se propager."

Les résultats de cette étude montrent également que les niveaux d'anticorps sont beaucoup plus élevés contre la souche originelle du coronavirus et le variant Bêta (identifié pour la première fois en Afrique du Sud) après une troisième dose.

Comme le relaie le média américain CNN, Pfizer a également publié ce mercredi de nouvelles données sur l'innocuité et l'efficacité de son vaccin contre le coronavirus. Cette étude réalisée sur 44 000 volontaires dans le monde montre que la protection contre le Covid-19 dure au moins six mois, bien qu'elle puisse commencer à diminuer à la fin de cette période. L'efficacité globale du vaccin contre la maladie est d'environ 91% au cours des six premiers mois et l'efficacité contre les formes graves du Covid-19 est d'environ 97%. 

Une demande de troisième dose rejetée début juillet

Les données montrent que l'efficacité du vaccin culmine à 96% une semaine à environ deux mois après avoir la deuxième dose du vaccin, puis semble baisser progressivement jusqu'à 83,7% quatre à six mois plus tard.

À LIRE AUSSI >> Covid-19 : la vaccination réduit-elle vraiment par 12 le risque de contamination ?

Plus tôt lors du mois de juillet, le laboratoire pharmaceutique américain avait déclaré qu'il constatait une diminution de l'immunité de son vaccin contre le coronavirus et avait annoncé redoubler d'efforts pour développer une dose de rappel pour protéger les gens contre les variants. La société pharmaceutique avait demandé une autorisation d'urgence à la FDA (Food and Drug Administration) pour une dose de rappel en août. Une demande rapidement rejetée par la FDA et les CDC (Centres pour le contrôle et la prévention des maladies) qui avaient déclaré que les Américains n'avaient pas encore besoin de vaccin de rappel.

Ce contenu peut également vous intéresser :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles