Covid-19: "un peu plus de 3000" classes fermées en France, 6 fois plus que la semaine dernière

·3 min de lecture
Classe dans une école à Bischwiller, dans le Bas-Rhin, le 2 novembre 2020 - PATRICK HERTZOG © 2019 AFP
Classe dans une école à Bischwiller, dans le Bas-Rhin, le 2 novembre 2020 - PATRICK HERTZOG © 2019 AFP

Au total, "un peu plus de 3000" classes sont fermées en France à cause de l'épidémie de Covid-19, un chiffre qui représente à peine 0,5% des 540.000 classes du pays mais qui progresse de façon exponentielle, a annoncé Jean-Michel Blanquer lundi. En effet, mardi dernier devant l'Assemblée nationale, le ministre avait indiqué que 545 classes étaient fermées, soit "un peu au-dessus de 0,1%" d'entre elles. Le nombre de classes fermées a donc été multiplié par six en l'espace d'une semaine.

"Nous nous attendons à ce que cela augmente ces prochains jours puis se stabilise, avant de redescendre, si cela suit la courbe que nous avons eue à chaque retour de vacances", a souligné Jean-Michel Blanquer dans un entretien accordé au Parisien-Aujourd'hui en France.

À titre de comparaison, 374 classes sur 528.400 étaient fermées à la fin de l'année scolaire 2020-2021, c'est-à-dire le 2 juillet dernier. Cela représentait 0,07% d'entre elles, selon les chiffres du ministère de l'Éducation nationale. Mais qu'en était-il lors des précédents retours à l'école depuis le début de la crise sanitaire?

· Septembre 2020: une centaine de classes fermées après 4 jours

À la rentrée de septembre de l'année dernière, 22 établissements scolaires et plus d'une centaine de classes avaient dû fermer quatre jours après le début de l'année scolaire. À sept jours, 28 établissements et 262 classes avaient été fermés en raison du risque sanitaire.

Certains avaient même dû repousser la date de la rentrée scolaire. Dans les Alpes-de-Haute-Provence par exemple, deux collèges avaient dû reporter leur rentrée de quelques jours, alors que deux agents d'entretien exerçant dans ces établissements avaient été testés positifs au Covid-19.

· Septembre 2020: 2100 classes deux semaines après

Le 16 septembre, soit deux semaines après la reprise des cours, 81 établissements scolaires et 2100 classes étaient fermés, soit 0.3% de l'ensemble des classes et établissements français. "Des chiffres très limités", avait estimé le ministre. "La rentrée est bonne", avait aussi jugé à l'époque Jean-Michel Blanquer. "On a réussi à faire une rentrée où tous les élèves et les enseignants sont revenus. Elle est la meilleure possible du fait des contraintes que nous avons."

À l'époque, la détection de "plus de trois cas de Covid-19" dans un établissement déclenchait "la plupart du temps une fermeture de la structure", selon les propos de Jean-Michel Blanquer. Or depuis juin 2021, un cas de Covid dans une classe en primaire entraîne une fermeture. En cas de contamination au collège ou au lycée, seuls les élèves cas contacts non vaccinés doivent s'isoler une semaine.

· Mars 2021: 833 classes fermées une semaine après les vacances d'hiver

Au retour des vacances d'hiver qui se sont terminées au plus tard le 28 février dernier, 833 classes avaient été fermées une semaine après, soit pendant la semaine du 5 au 12 mars. 80 établissements, de la primaire au lycée, avaient dû être fermés.

· Avril 2021: 1118 classes fermées après une semaine

Une semaine après la réouverture des écoles primaires après les vacances de Pâques fin avril dernier, 19 établissements et 1118 classes de primaire avaient dû fermer leurs portes, selon les chiffres communiqués par le ministère de l'Éducation nationale, soit dix fois moins qu'avant les trois semaines de confinement qui avaient été décrétées le 2 avril.

Pour cette rentrée scolaire de septembre 2021, le ministère de l'Éducation a retenu le protocole sanitaire de "niveau 2" (sur 4) qui autorise tous les élèves à être accueillis en présentiel et leur impose le port du masque en intérieur, sauf en maternelle.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles