Covid-19 : les personnes du groupe sanguin O sont-elles moins à risque ?

Insu
·2 min de lecture

Dès les débuts de la pandémie de Covid-19, les scientifiques se sont intéressés au lien entre le groupe sanguin des individus et le risque de développer la maladie. En un an, une quarantaine d’études ont été publiées sur le sujet, s’appuyant sur des méthodes diverses et s’intéressant à des populations variées dans plusieurs pays. Si ces travaux semblent généralement esquisser une association entre le fait d’appartenir au groupe sanguin O et celui d’être protégé contre le virus SARS-CoV-2, il n’est pas toujours aisé de s’y retrouver parmi toutes les données disponibles, de bien comprendre de quelle protection il s’agit ou encore quels sont les mécanismes biologiques en jeu.

Canal Détox, en collaboration avec Jacques Le Pendu, chercheur Inserm au U1232 Centre de Recherche en Cancérologie et Immunologie Nantes-Angers (CRCINA), apporte donc un éclairage sur cette question et coupe court aux fausses infos.

S’intéresser à l’impact du groupe sanguin dans le cadre de cette pandémie suppose en fait, pour les scientifiques, de s’intéresser à deux questions distinctes :

  • le fait d’appartenir à un groupe sanguin donné protège-t-il les individus contre le risque d’infection ?

  • chez les personnes infectées, le groupe sanguin peut-il ensuite avoir un impact sur le risque d’évoluer vers une forme grave et sur la mortalité ?

 Les personnes sont réparties en 4 groupes sanguins selon la présence ou non, à la surface des globules rouges, de deux antigènes (A et B), et selon le ou les anticorps systématiquement présents dans le plasma correspondant aux antigènes absents. © c__tippapatt, Fotolia
Les personnes sont réparties en 4 groupes sanguins selon la présence ou non, à la surface des globules rouges, de deux antigènes (A et B), et selon le ou les anticorps systématiquement présents dans le plasma correspondant aux antigènes absents. © c__tippapatt, Fotolia

Un groupe sanguin en particulier protège-t-il mieux contre l’infection ?

La plupart des études publiées sur le sujet se sont intéressées à l’effet du groupe sanguin sur le risque d’être infecté par le SARS-CoV-2. Au début de l’année 2021, 34 études comparant des patients à des « contrôles » ont ainsi rapporté une association entre le risque d’infection à la Covid-19 et le...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura