Covid-19 : une personne sur huit souffrirait de symptômes persistants, voici lesquels

Les symptômes d'une infection au Covid-19 disparaissent généralement en deux à trois semaines. Mais selon l'Assurance maladie, certaines personnes peuvent être encore touchées plus de quatre semaines après la contamination : on parle alors de Covid long. Une nouvelle étude, menée aux Pays-Bas, indique que ces affections concerneraient près d'un patient sur huit.

Ces travaux viennent d'être publiés dans la revue The Lancet. Entre les mois de mars 2020 et d'août 2021, les chercheurs ont étudié la prévalence d'une vingtaine de symptômes liés au Covid-19 chez 76.422 participants, avant une infection. Les résultats sont sans appel : 12,7% d'entre eux, soit une personne sur huit environ, présenteraient des symptômes persistants.

Alors, quels sont-ils ? Les scientifiques en ont relevé plusieurs, parmi lesquels on retrouve :

La gravité de ces symptômes s'est stabilisée dans les trois mois qui ont suivi l'infection. Certaines autres manifestations, comme les maux de tête, les vertiges, les nausées, les yeux qui piquent ou encore les douleurs dorsales, n'ont pas augmenté "de manière significative".

Selon Aranka Ballering, doctorante et auteure principale de l'étude, ces symptômes "ont des implications majeures pour les recherches futures, car ils peuvent être utilisés pour distinguer les symptômes post Covid-19 des symptômes non liés au Covid-19". Certaines manifestations pourraient ainsi ne pas être directement associées à une contamination au coronavirus.

Les chercheurs ont comparé les (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles