Covid-19: ces pays européens où les cas de contaminations repartent à la hausse

·6 min de lecture

En Europe, le nombre de nouvelles contaminations de Covid-19 par jour augmente plus que dans les autres régions du monde. La situation, critique en Europe de l'Est, s'aggrave également chez nos voisins proches.

"Le nombre total de cas et de décès du Covid-19 est en train d'augmenter pour la première fois depuis deux mois, cela est dû à la hausse actuelle de l'épidémie en Europe, qui surpasse le déclin observé dans les autres régions du monde". À l'occasion d'une conférence de presse jeudi, Tedros Adhanom Ghebreyesus, directeur général de l'OMS, a tiré la sonnette d'alarme à propos de la reprise épidémique observée en Europe depuis une quinzaine de jours. 

Si la situation est particulièrement critique dans les pays d'Europe de l'Est, où plusieurs pays se rapprochent ou dépassent leur moyenne d'infection quotidienne, nos pays voisins ne sont pas épargnés par cette résurgence épidémique. Tour d'horizon.

• Royaume-Uni

Depuis mi-octobre, le pays est confronté à une explosion du nombre de nouveaux cas quotidiens, avec plus de 40.000 contaminations recensées en moyenne par jour, soit 67% du pic des infections (le nombre moyen le plus élevé de cas de contaminations enregistré dans le pays). Le pic a été atteint le 21 octobre, où 51.719 nouveaux cas de Covid-19 ont été recensés en 24 heures, un niveau jamais atteint depuis la mi-juillet. 

Sur les derniers sept jours, le nombre moyen de décès quotidiens est également en hausse. Ce mardi, le taux d'incidence atteint les 429 cas pour 100.000 habitants.

Malgré les appels des scientifiques, qui s'inquiètent d'une surcharge des hôpitaux et demandent des mesures immédiates, le gouvernement britannique a balayé l'hypothèse d'un nouveau confinement. "Les chiffres des infections sont élevés mais nous restons dans les paramètres prévus (...) Nous nous en tenons à notre plan", avait ainsi déclaré fin octobre le Premier ministre Boris Johnson.

La campagne de vaccination a par ailleurs fortement ralenti dans le pays, qui a choisi de lever toutes les restrictions sanitaires cet été. D'après les données d'Our World in Data, 73,2% de la population a reçu au moins une dose de vaccin anti-Covid, soit 49,9 millions de personnes.

• Allemagne

La situation inquiète également en Allemagne, où 9658 nouveaux cas ont été recensés en 24 heures lundi dernier, soit 3085 de plus que le lundi précédent. 

Le taux d'incidence sur sept jours atteint les 153,7 cas pour 100.00 habitants, contre 126 jeudi, d'après l'institut de veille sanitaire Robert Koch. L'explosion du taux d'incidence est notamment marquée chez les jeunes: il atteint les 330 cas chez les 5-14 ans, et les 182 chez les 15-34 ans, toujours selon l'institut de veille et des chiffres mis à jour dimanche.

Les hospitalisations de patients atteints du Covid ont augmenté de 40% en l'espace d'une semaine, selon la Société des hôpitaux allemands. En soins intensifs, la hausse atteint 15%. 

Angela Merkel, chargée d'expédier les affaires courantes avant la formation d'une nouvelle équipe appelée à être dirigée par le social-démocrate Olaf Scholz, a elle-même tiré la sonnette d'alarme ce week-end. L'évolution actuelle dans les hôpitaux et le nombre de décès "m'inquiètent beaucoup (….) et devraient tous nous inquiéter", a déclaré en marge de son ultime sommet du G20 à Rome la chancelière, qui a affronté avec le Covid-19 sa plus grave crise en 16 années de mandat. L'heure est "de nouveau à une certaine insouciance", avec la levée de nombreuses restrictions ces derniers mois, a-t-elle regretté.

Au total, 69,4% de la population a reçu au moins une dose de vaccin en Allemagne, soit 57,7 millions de personnes. 

• Belgique

En Belgique, le nombre moyen de cas par semaine a dépassé les 6500, d'après le dernier point épidémiologique publié samedi par les autorités sanitaires belges, contre 4041. De la même manière, les morts liées à une infection au Covid-19 sont en augmentation (+33%), ainsi que les admissions à l'hôpital (+32%).

Entre le 18 octobre et le 24 octobre, le taux d'incidence se situe à 544 cas pour 100.000 habitants, contre 327 la semaine précédente.

• Pays-Bas

Aux Pays-Bas, la détérioration de la situation a poussé le Premier ministre Mark Rutte à instaurer de nouvelles mesures de restrictions ce mardi, dont le retour du port obligatoire du masque de protection dans des établissements fermés publics comme les magasins. Depuis le 20 octobre, le nombre de cas quotidiens dépassent les 5000, avec un pic le 31 octobre avec 8196 nouveaux cas en 24 heures.

En moyenne, 7711 nouveaux cas par jour la semaine dernière, un chiffre en hausse de 39% par rapport à la semaine précédente, ont annoncé ce mardi les autorités sanitaires.

Le taux d'incidence, quant à lui, dépasse la barre des 300 cas pour 100.000 habitants. Le 26 octobre dernier, il se situait à 226.

• Le Sud de l'Europe, plus épargné

Contrairement au reste du continent, la France, l'Italie ou encore l'Espagne semblent relativement épargnées par cette reprise, pour le moment, même si un frémissement se fait ressentir au niveau du nombre de contaminations quotidiens et du taux d'incidence. 

Lors de la semaine du 18 au 24 octobre, "la reprise de la circulation virale se confirme en métropole", indique Santé Publique France ce jeudi. Le taux d'incidence a augmenté de 14% en une semaine, et se situe actuellement à 59, d'après Covid-Tracker. "Les admissions en soins critiques et à l’hôpital étaient à nouveau en hausse", ajoute l'autorité sanitaire. 

En Italie, le nombre de cas quotidiens remontent depuis le 25 octobre, avec un pic le 29, où 5332 cas ont été recensés en 24 heures. En moyenne, 51 cas ont été recensés pour 100.000 personnes au cours des 7 derniers jours.

De la même manière, en Espagne, le taux d'incidence se situe à 28, lors des sept derniers jours et le pays enregistre environ 2000 cas quotidiens, avec un pic le 25 octobre à 4485.

 • L'Europe de l'Est, le territoire le plus touché

La situation est particulièrement inquiétante en Europe de l'Est. En Russie notamment, et malgré l'instuaration d'une semaine chômée pour enrayer la progression du virus, selon les chiffres officiels, plus de 1000 personnes décèdent du Covid-19 chaque jour en moyenne depuis le 20 octobre.

Et selon les autorités elles-mêmes, ce bilan est largement sous-estimé. Les bilans quotidiens font état de 239.693 décès au 1er novembre. Mais l'agence nationale des statistiques Rosstat, qui a une définition plus large des morts du Covid, déplorait fin septembre un bilan bien pire: près de 450.000 morts.

Après la Russie, l'Ukraine et la Roumanie sont actuellement les deux pays d'Europe qui enregistrent le plus de décès quotidiens, avec respectivement 546 et 442 morts par jour en moyenne sur les sept derniers jours.

En Estonie, Lettonie et Lituanie, le taux d'incidence est actuellement supérieur à 1000 tandis qu'en Roumanie, en Bulgarie, en Croatie ou encore en Slovénie, il dépasse les 500 cas pour 100.000 habitants.

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - Scènes émouvantes à l'aéroport de Sydney après la levée de restrictions

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles