Covid-19: ces pays d'Europe qui se reconfinent pour faire face à l'épidémie

Clément Boutin avec AFP
·5 min de lecture
Des religieuses marchent sur la place Saint-Pierre déserte à cause du confinement lié à la pandémie de coronavirus, à Rome le 25 décembre 2020 - Vincenzo PINTO © 2019 AFP
Des religieuses marchent sur la place Saint-Pierre déserte à cause du confinement lié à la pandémie de coronavirus, à Rome le 25 décembre 2020 - Vincenzo PINTO © 2019 AFP

Face à la deuxième vague du Covid-19, tous les pays européens n'ont pas appliqué les mêmes mesures. Si la France a fait le choix d'un couvre-feu nocturne depuis la fin de son reconfinement le 15 décembre, d'autres pays ont décidé, autour des fêtes de fin d'année ou plus récemment, de reconfiner totalement ou partiellement leur population. Après l'annonce du reconfinement total de l'Angleterre lundi, BFMTV.com fait le pointles dernières mesures prises en Europe.

· Angleterre

Face à la progression alarmante du nouveau variant du Covid-19, Boris Johnson a annoncé, lundi, le reconfinement de l'ensemble de l'Angleterre. Jusque-là, seuls Londres et le sud-est du pays étaient concernés par cette mesure. Comme lors du premier confinement au printemps et contrairement au deuxième en novembre, les écoles ont fermé et sont passées à l'enseignement à distance dès ce mardi.

Si le Premier ministre britannique avait indiqué que le confinement durerait jusqu'à la mi-février, le ministre britannique Michael Gove, chargé de la coordination de l'action du gouvernement, a affirmé ce mardi qu'il ne serait levé qu'à partir du mois de mars.

· Écosse

La Première ministre écossaise Nicola Sturgeon a annoncé lundi que l'Écosse allait de nouveau entrer dans un confinement "similaire à celui de mars" 2020, pour contrôler l'envolée des contaminations attribuée au variant du nouveau coronavirus.

Les Écossais seront "légalement tenus de rester à la maison" a indiqué la dirigeante, invoquant un "coup dur" dû au "variant du virus qui se propage rapidement".

· Pays de Galles

Un confinement a été mis en place au Pays de Galles depuis le 20 décembre. Les habitants sont appelés à rester chez eux et à ne sortir qu'en cas d'extrême nécessité. Les restrictions doivent être examinées par le gouvernement gallois ce vendredi 8 janvier, mais le Premier ministre Mark Drakeford a déjà annoncé qu'il ne devrait pas prendre fin dans l'immédiat, selon le Wales Online.

· Grèce

Le gouvernement grec a annoncé samedi une nouvelle prolongation jusqu'au 10 janvier du confinement strict imposé au pays depuis deux mois, mettant fin à l'assouplissement des mesures toléré pour les fêtes de fin d'année.

Les particuliers ne sont autorisés à circuler que pour aller chez le médecin, à la pharmacie, faire des courses ou de l'exercice physique. Seuls les magasins d'alimentation et les pharmacies sont ouverts, et les salariés sont incités à travailler à distance.

· Allemagne

En Allemagne, un confinement partiel a été mis en place le 16 décembre. S'il devait initialement prendre fin le 10 janvier, il a été prolongé ce mardi jusqu'au 31 janvier.

Les commerces, à l'exception des magasins d'alimentation, les écoles, lieux culturels et restaurants sont fermés durant cette période.

Désormais, les rassemblements privés ne sont autorisés, en dehors de son propre ménage, qu'avec une autre personne, contre cinq d'un autre foyer jusqu'ici. En parallèle, dans les arrondissements les plus touchées où l'incidence dépasse les 200 nouvelles infections pour 100.000 habitants, les déplacements "non vitaux" sont limités à un rayon de 15 kilomètres du domicile.

· Italie

En Italie, un confinement pour les fêtes de fin d'année a été mis en place du 21 décembre au 6 janvier.

Les déplacements sont interdits à l'exception d'une fois par jour, à l'intérieur de sa propre région, pour rendre visite à des parents ou des amis, en dehors du couvre-feu qui existait déjà, de 22h à 5h. Il est ainsi possible de recevoir chez soi deux convives, accompagnés de leurs enfants s'ils ont au maximum 14 ans. Il est interdit de voyager d'une région à l'autre, y compris pour se rendre dans une résidence secondaire, sauf pour motif de santé ou professionnel.

Tous les bars et restaurants sont fermés. Seuls les commerces alimentaires, les pharmacies, les bureaux de tabac et de journaux, les librairies, mais aussi les coiffeurs et les blanchisseries sont ouverts.

Dans un nouveau décret, pris ce mardi, le gouvernement a décidé de repousser la réouverture des lycées au 11 janvier, au lieu du 7. L’interdiction de se déplacer entre les différentes régions a également été prolongée jusqu'au 15 janvier. Les bars et restaurant devront rester fermés le week-end des 9 et 10 janvier.

· Danemark

En semi-confinement depuis mi-décembre, le Danemark a annoncé ce mardi durcir ses restrictions, demandant à sa population d'éviter les contacts sociaux, pour préserver son système de santé face à la multiplication des cas liés au variant britannique.

À partir du 6 janvier, il sera interdit de se réunir à plus de 5 personnes, contre 10 auparavant, aussi bien à domicile qu'à l'extérieur. Les distances à respecter entre les gens passent de un à deux mètres.

Si les conditions sont réunies, ces mesures, et celles déjà en vigueur depuis le mois dernier (télétravail généralisé, écoles, bars, restaurants et commerces fermés à l'exception des pharmacies et magasins alimentaires), seront levées dès le 17 janvier, mais la cheffe du gouvernement danois Mette Frederiksen a prévenu qu'elles seraient certainement prolongées ou encore durcies.

· Espagne

En Espagne, du 23 décembre jusqu’au 6 janvier, toutes les régions (sauf les Baléares et les Canaries) limitent très fortement les déplacements entre elles, indique le site du ministère des Affaires étrangères. Un couvre-feu est mis en place dans l'ensemble des régions mais ses horaires varient selon chacun d'entre elles, de même que les restrictions.

Ce mardi, les communautés autonomes ont procédé à plusieurs annonces, rapporte El País. La Communauté valencienne va interdire les entrées et les sorties de la région jusqu'au 31 janvier et avancer le couvre-feu à 22h. L'Estrémadure repousse la reprise des cours en présentielle jusqu'au 17 janvier pour tous les élèves au-delà de l'école primaire. La Rioja interdit quant à elle les réunions de plus de quatre personnes et avance le couvre-feu à 22h. Tous les déplacements sont également interdits entre les communes de Catalogne à partir du 7 janvier et pour dix jours.

Article original publié sur BFMTV.com